Brésil : en Amapa on s'acheminerait vers un recul de l'épidémie Covid-19

coronavirus est guyanais
Carte Amapa
©Google map
Il semblerait qu'en Amapa, l'état brésilien voisin de la Guyane, on arriverait à une forme de stabilisation voire de recul de la pandémie coronavirus. Le taux de guérison des patients atteint 63% désormais. Toutefois l'isolement social est maintenu jusqu'au 15 juillet.
Le gouvernement amapaense a informé la presse, la semaine dernière, d'une amélioration notable du taux de guérison de malades de la Covid. Sur l'ensemble du territoire, il atteindrait 63%. A Macapa, la capitale qui comptabilise 456 171 habitants, il serait de 73% même si elle reste la ville la plus touchée par le corona avec 13 601 cas au 12 juillet sur un total de 31 364 cas confirmés.
Les autorités annoncent également une baisse notable du nombre de d'hospitalisations. Le taux oscille entre 35 et 40%, au plus fort de la crise, il était de 98%.
Sur le plan la mortalité, il y a maintenant moins de décès, de 3,5% le taux est descendu à 1,5%. Depuis le début de la crise, 473 personnes sont décédées dont 295 à Macapa.
 

La vigilance reste de mise dans l'état amapaense

En Amapa, où sont recensés 831 027 habitants, état du nord brésilien sous équipé, loin des priorités du gouvernement d'Itamaraty, les autorités fédérales et sanitaires ont du trouver des solutions pour faire face à cette crise. A cet effet cinq centres de traitement Covid ont été mis sur pied pour lesquels il a fallu acheter des matériels comme les respirateurs. Les autorités mettent aussi en avant la mise en oeuvre de protocoles efficaces ainsi qu'une augmentation de la capacité à tester. A l'heure actuelle, le nombre d'analyses est en diminution.
Toutefois le gouvernement ne crie pas victoire trop tôt et demeure vigilant car il redoute la seconde vague épidémique annoncée un peu partout dans le monde.
L'état fédéral applique les mesures d'isolement social jusqu'au 15 juillet.
Les chiffres Covid-19 à Oiapoque
En pleine crise sanitaire, la ville d'Oiapoque (24.263 habitants) a connu des soubresauts judiciaires au sein de la municipalité qui ont conduit à la mise en place d'un nouveau maire, Erlis Dos Santos Karipunas le 24 juin dernier. Cette ville frontière en face de Saint-Georges de l'Oyapock a fait plusieurs appels à l'aide. Il y a eu des réponses associatives et dans le cadre de la coopération sanitaire transfrontalière pour apporter de l'aide médicale aux personnels soignants et des secours alimentaires à la population.
Actuellement, on recense à Oiapoque 1 670 cas de Covid-19 au 11 juillet, 381 cas suspects, 822 personnes guéries et 15 personnes décédées.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live