Journée mondiale du sport au féminin : 3 étoiles guyanaises à suivre en 2022

sport
Oriane Jean-François, Gémima Joseph et Analia Pigré
Les Guyanaises Oriane Jean-François, Gémima Joseph et Analia Pigré ©équipe de france Athlétisme, Fédération française de natation et Paris Fc
Instaurée le 24 janvier 2014, cette journée mondiale du sport au féminin promeut la femme aussi bien comme sportive amateure ou professionnelle que comme dirigeante. Depuis le siècle dernier, les Guyanaises n’ont cessé de s’investir dans le milieu du sport. Parmi elles, quelques étoiles confirmées ou montantes devraient en 2022 faire vibrer la fibre patriotique.

Elles s’appellent Katia Benth, Malia Metella, Lucie Decosse, Béatrice Edwige. Championnes de France, d’Europe, du Monde ou Olympique, ces Guyanaises sportives de haut niveau ont ouvert la voie aux nouvelles pépites de Guyane. Déjà quelques-unes d’entre elles se profilent avantageusement sur la scène internationale. elles ont à peine 20 ans et déjà possèdent des palmarès impressionnants. La sprinteuse Gémima Joseph, la nageuse Analia Pigré ou encore la footballeuse Oriane Jean-François pour ne citer qu’elles, visent les étoiles et les jeux olympiques de 2024.

Gémima Joseph, l’exemple du succès de haut niveau en Guyane

L’engagement de Gémima âgée de 20 ans dans son sport et les sacrifices qu’elle consent depuis son plus jeune âge pour atteindre le meilleur niveau, sont remarquables. Gémima Joseph, a déjà derrièrere elle une carrière de sprinteuse multi titrée depuis la catégorie cadette. Elle entretient une relation d’exception avec son entraîneuse Katia Benth. Un tandem qui fonctionne et montre à quel point au-delà des performances physiques, l’aspect psychologique et affectif joue un rôle primordial dans le succès des athlètes. Notre kouroucienne s’est ainsi épanouie en Guyane. Gémima qui se rendra à Paris au mois de février, est attendue sur les podiums pour les prochaines échéances et particulièrement en 2024 pour les JO de Paris.

Analia Pigré, nager et effacer des records

Tout juste 20 ans et déjà, Analia Pigré, enchaîne les titres de championne de France, les podiums au niveau européen. Nouvelle détentrice des records de France du 50 m et 100 m dos et déjà plusieurs fois championne de France dans sa nage de prédilection, la jeune Guyanaise fait mieux que promettre. Elle poursuit sa route pour enchaîner les records et s’affirmer, sans aucun doute, comme la nouvelle étoile de la natation française. Là encore les sacrifices consentis sont impressionnants. Des engagements qui sont familiaux, ses parents n’ont pas hésité à la suivre à Font Romeu pour lui donner les moyens de réaliser ses rêves. Entre championnats internationaux et JO 2024, Analia vise les étoiles et respecte la devise de son club : "Etape par étape tu atteindras l'objectif décidé à force de motivation et d'implication".

Oriane Jean-François, footballeuse et déjà un stade à son nom

Oriane Jean-François, 20 ans a déjà un stade qui porte son nom, un événement dans sa courte carrière de footballeuse internationale au poste de demi. 
La jeune femme qui a d'abord commencé à Tours à l'âge de 15 ans, venait de sa Guyane natale. Elle a signé son premier contrat professionnel en 2019 au Paris FC. La même année sélectionnée en équipe de Fance des U19, elle devient championne d'Europe à 17 ans.

C’est dire comment, son parcours a impressionné la municipalité de Saint-Laurent. La toute jeune footballeuse doit assumer sur ses jeunes épaules, la pression de personnifier l’exemplarité pour la jeunesse. Jeune femme volontaire et humble, la tâche ne lui fait pas peur.