Justice guyanaise sous l'eau : les professionnels annoncent une semaine morte

justice
Annonce de la "semaine morte" en Guyane à l'occasion d'une audience à la Cour d'appel. ©Franck FERNANDES
Ce 29 septembre 2022, à 11h00, les professionnels de la Justice ont annoncé une semaine morte. Les magistrats dénoncent un manque de moyens criant. Un appel à l'aide qui a déjà été lancé à plusieurs reprises, et ce depuis des années.

Nouvel appel à l'aide des professionnels de la Justice en Guyane. Ce jeudi 29 septembre 11h00, lors d'une audience solennelle à la Cour d'appel, ils ont annoncé une "semaine morte". Le mouvement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année 2022.

Une décision prise alors que le ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, arrive ce même jour sur notre territoire. Il visitera la Cour d'appel de Cayenne ce jeudi après-midi, à 16h30.

Des solutions pérennes pour les justiciables guyanais

Les professionnels, de leur côté, dénoncent le manque de moyens mis en place sur le département pour une meilleure justice. "On considère, visiblement, que les besoins à Cayenne ne sont pas si importants", regrette Maître Fabienne Landry, le bâtonnier du barreau de Guyane.

Il manque 6 greffiers et 26 magistrats chez nous. Une audience ne peut se faire sans ces deux professionnels. Le bâtonnier espère que ces postes seront comblés, mais aussi que des solutions seront trouvées pour améliorer l'attractivité, afin que des professionnels aient envie d'être affectés ici.

On souhaite des solutions pérennes pour que les justiciables guyanais aient une justice normale.

Fabienne LANDRY, Bâtonnier du barreau de Guyane

Maître Fabienne Landry, le bâtonnier du barreau de Guyane, était l'Invithé-Café de Guyane la 1ère ce matin. Elle répondait aux questions de Charly Torres, d'Océlia Cartesse et de Rudy Icaré.