206 tonnes de denrées pour Saint-Vincent et les Grenadines en provenance de Martinique

solidarité
Denrées / solidarité / Saint-Vincent et les Grenadines
Collecte de denrées destinées à Saint-Vincent et les Grenadines (avril 2021). ©CTM

Depuis l’éruption de la Soufrière à Saint-Vincent et les Grenadines, la solidarité martiniquaise ne faiblit pas. Entre le 13 et le 19 avril dernier, 206 tonnes d’aliments, d’eau et de produits d’hygiène ont été acheminées sur place, selon un premier bilan chiffré.

La préfecture et la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) se félicitent de la mobilisation des martiniquais à l'égard des habitants de Saint-Vincent et les Grenadines, depuis l’éruption volcanique de la Soufrière qui a débuté le 9 avril 2021.       

Une fois de plus, la population martiniquaise a fait preuve de sa générosité envers un pays frère en détresse.

(La préfecture et la CTM)

 

Selon un premier bilan de la collecte des dons, 206 tonnes ont été acheminées vers l’île entre le 13 et le 19 avril 2021, comprenant majoritairement de l’eau en bouteille, des denrées alimentaires et des produits d’hygiène et d’entretien.

Eau / solidarité / Saint-Vincent
Des packs d'eau destinés aux sinistrés de Saint-Vincent et les Grenadines (avril 2021) ©CTM

Ce bilan ne prend pas en considération la rotation de la barge Trinity Transporter qui était prévue ce jeudi 22 avril, ni celle de la frégate Ventôse précisent la CTM et la préfecture. Elles ajoutent dans un communiqué conjoint daté du 22 avril 2021, que "la collecte s'achève temporairement".

Le port de l’île risque la saturation

 

Sur notre antenne radio (jeudi 22 avril 2021), le premier ministre de Saint-Vincent (Ralph Gonsalvès) a annoncé que ses compatriotes les plus touchés ont surtout besoin "d’argent", car le port de l’île risque la saturation.

Je vous conseille de ne pas envoyer vos colis personnels, parce-que vous allez engorger le port. Nous recevons beaucoup de navires qui arrivent avec des approvisionnements.

 

Il vaut mieux envoyer de l'argent à vos familles.

Elles peuvent acheter ce qu'elles veulent sur place.

(Ralph Gonsalvès, sur Martinique 1ère)

 

Mais la solidarité ne faiblit pas depuis les pays voisins jusqu’à l’ONU. L'organisation des Nations Unies a d'ailleurs lancé un nouvel appel aux dons.

Parmi les derniers chargements à destination de l'île anglophone, il y a un stock de 59 packs d'eau et de 38 bidons de 5 litres offert par l'association des parents d'élèves de l'école primaire privée de l'AMEP à Fort-de-France.

Lorsque la catastrophe est arrivée, nous avons mobilisé les parents par le biais du cahier de liaison avec la direction pour amener de l'eau.

Donc on a stocké durant une semaine, puis c'est un autre parent d'une société de transports qui a récupéré la cargaison pour l'acheminer au port.

(Audrey L'heureux- trésorière de l'APE de l'AMEP) 

Eau / solidarité école / Saint-Vincent
Cargaison d'eau à destination de Saint-Vincent et les Grenadines offerte par l’Association des Parents de l'Ecole primaire de l'AMEP (avril 2021) ©L'APE de l'AMEP

 

Après ce premier bel élan de solidarité, restons mobilisés en vue d’une prochaine collecte de dons qui prendra en considération l’évolution des besoins exprimés par le Gouvernement de Saint-Vincent et les Grenadines.

(Préfecture & CTM)

Produits d'hygiène / solidarité / Saint-Vincent et Grenadines
Collecte de produits d'hygiène destinés à Saint-Vincent et les Grenadines (avril 2021) ©CTM