"45 postes en moins dans l’académie de Martinique pour la rentrée scolaire 2021" alerte le syndicat F.O éducation

éducation
Rectorat / académie de Martinique
Rectorat de Martinique, à Terreville, commune de Schoelcher. ©Com Académie de Martinique

Dans un courrier en date du 8 juin 2021 adressé au ministère, aux membres de l’académie et aux parlementaires locaux, le syndicat SNETAA FO Martinique et le SNFOLC font leurs comptes : 45 postes d’enseignants manqueront à l’appel à la rentrée scolaire de septembre prochain.

Selon l’organisation syndicale, lors du CTM (Comité Technique Ministériel) de décembre 2020, "le ministère a demandé à l’académie de Martinique de restituer 29 ETP (Emploi à Temps Plein)" dans le second degré pour la rentrée de septembre 2021.

Conséquences : plusieurs suppressions de postes expliquent les représentants du personnel, qui s’appuient sur les derniers chiffres du CTA (Comité Technique Académique) d’Avril 2021.

Dans la réalité, cela se traduit par plusieurs suppressions et mesures de cartes scolaires au niveau des collèges et des lycées (…).

- En collège : - 21 postes ;

- En Lycée Général Technologique : - 16 postes ;

- En Lycée Professionnel : - 8 postes ;

 

Ce qui correspond à : - 45 postes en moins dans l’académie pour la rentrée scolaire 2021.

(F.O éducation)

 

Plusieurs stagiaires néo-titulaires affectés dans l’hexagone

 

De plus, Le SNETAA FO et le SNFOLC observent que lors du mouvement inter académique de mars 2021, "très peu de collègues ont été mutés dans l’académie Martinique et la majorité des stagiaires néo-titulaires sont affectés dans d’autres académies (Versailles, Créteil, Paris, …)". Or, dans l’hexagone, "80 % des ex-contractuels admis au concours, sont affectés dans leur académie d’origine" ajoute F.O éducation.

Le syndicat pointe du doigt également les "conséquences" jugées "néfastes" de la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique.

On ne peut pas comme dans l’hexagone, recruter le personnel défaillant d’une académie à l’autre, à cause de notre situation insulaire.

 

Conséquence : nos enfants en pâtissent et se retrouvent souvent sans enseignants qualifiés.

(F.O éducation)

 

"La situation s’est aggravée"

 

De 2018 à 2021 "la situation s’est aggravé" d’après F.O, qui cite une fois de plus les chiffres du rectorat de novembre 2020, "l’année la plus difficile pour les collègues affectés hors du territoire".

N’attendons pas de faire le bilan des assises de l’éducation qui se tiennent actuellement, pour présenter la problématique au ministère de l’Education nationale, qui possède déjà deux rapports d’information très détaillés au sujet de notre système éducatif.

 

Des collègues et des familles sont fortement concernés et en souffrance. Des élèves de l’académie Martinique seront en difficulté dès le mois de septembre 2021. Soyons concernés, responsables et réactifs.

(Jocelyn Présent - secrétaire académique du SNETAA FO Martinique)

Intégralité de la lettre ouverte du syndicat F.O éducation, à propos des suppressions de postes dans l'académie de Martinique en septembre 2021