Conflit SMTVD : les poubelles s’accumulent en Martinique, après 20 jours de conflit et aucune avancée concrète

environnement
Déchets / ordures / environnement
Des déchets étalés en bordure de route (image d'illustration). ©Réseaux Sociaux
Les discussions sont en panne depuis la semaine dernière entre l’USAM et la direction du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets. Malgré un service minimum instauré dans le sud et le centre, les ordures s’amoncellent sur la voie publique.

Déjà 20 jours que le conflit est engagé entre les dirigeants du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets et les agents affiliés à l’USAM (l’Union Syndicale Autonome de Martinique). Le dialogue est rompu entre les deux parties et le président du SMTVD (que nous avons tenté de joindre) "est aux abonnés absents depuis plusieurs jours" selon les représentants du personnel.

Pour tenter de trouver une solution, le président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Serge Letchimy, a proposé une médiation après plusieurs rencontres avortées entre les deux protagonistes, sous réserve que ces derniers soient d’accord.

Écoutez l’appréciation d’Hervé Diony, le représentant de l’USAM, interrogé par Jean-Baptiste Anatole.

Hervé Diony

Et pendant que les négociations sont à l’arrêt, les ordures ménagères et autres déchets s’entassent sur la voie publique, à proximité des habitations, et dans les cités.

Poubelles / cité / grève
Une cage à poubelles à Cité Dillon à Fort-de-France (dimanche 1er août 2021 au matin). ©Christine Cupit

Ordures ménagères : "des nids à maladies"

 

L’accumulation des ordures ménagères dans une ville, quelle qu’en soit la cause, porte préjudice à la santé (...).

 

La putréfaction engendre des odeurs incommodantes et vapeurs irritantes, susceptibles de provoquer des phénomènes allergiques voire des pneumonies (…).

"Prolifération de microbes"

Le principal risque de l’accumulation des ordures, c’est la prolifération des microbes et parasites de toutes sortes, ainsi que des animaux qui vivent de ces reliefs : salmonelles, mouches, moustiques, rats, souris.

 

Autant de "compagnons" à l’origine de parasitoses diverses : paludisme, intoxications alimentaires, fièvre typhoïde, choléra mais aussi la peste…

(destinationsante.com)

 

La population commence à exprimer son ras-le-bol de ce conflit qui piétine, d'autant que la pandémie de Covid-19 connait actuellement un pic impressionnant de contaminations et de décès en Martinique.