Coronavirus : 6 policiers en quatorzaine et des renforts attendus par la police nationale en Martinique

coronavirus
Les forces de l'ordre
©DANIEL FONTAINE
Tous les corps de métiers en contact avec la population risquent a minima de connaître la quatorzaine. Les policiers n'y échappent pas. Il s'agit d'une période d'isolement imposé à une personne susceptible d’être atteinte d’une maladie contagieuse, et ce pour empêcher sa propagation. 
Selon des sources syndicales (Alliance police) 6 policiers sont actuellement en quatorzaine en Martinique. Pour la plupart, la période d'observation sanitaire se termine et aucun ne semble affecté par le coronavirus.

Pour l'un d'entre eux, il s'agit d'une mesure prise après une croisière.
Trois d'entre eux, "en permanence nocturne", toujours selon le syndicat Alliance Police "ont aussi été placés en quatorzaine par mesure de prévention"

Les services vont être renforcés par des élèves de la police nationale dont la mise en quatorzaine "au minimum" a été demandée par le syndicat à leur arrivée de l'hexagone. Et ce afin de "garantir la sécurité sanitaire de nos collègues sur place et de la population" a précisé notre source qui souhaite préserver l'anonymat. 

Au commissariat de Fort-de-France, le manque de matériel, masques et gel hydroalcoolique est une source de mécontentement et d'inquiétudes pour les policiers et leur entourage. Une inquiétude que tout un chacun, dans l'obligation de travailler peut ressentir à juste titre aujourd'hui.
 

350 masques et 120 flacons de 300 ml ...une vraie plaisanterie alors qu'en Guadeloupe, 320 flacons et 1000 masques ont été distribués à nos collègues de la police nationale ! et comme par hasard on nous trouve des renforts !!!.
-Syndicat Alliance police le 22 mars 2020.


D'autant qu'avec le durcissement des sanctions pour le non-respect du confinement, les relations entre les contre-venants et les policiers risquent de se durcir. 

Les amendes sont de 135 euros en cas de violation des règles, 1.500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours" et dans le cas de "quatre violations dans les trente jours" un délit "puni de 3.700 euros d’amende et six mois de prison au maximum".

Voici les documents à fournir aux forces de l'ordre lors de toute sortie, à titre dérogatoire ou professionnel. 

Coronavirus : attestation de déplacement professionnel

 

Coronavirus : attestation de déplacement dérogatoire

La quatorzaine ou la quarantaine ?
Depuis l'arrivée du Coronavirus, les médias et les institutions se sont approprié le mot "quatorzaine" et l'utilisent à tout va.

Mais dans la langue française, le sens de ce mot n'est pas forcément à être utilisé pour évoquer une mesure de mise à l'écart. C'est bien le mot "quarantaine" qui prime, même si cela ne se traduit pas obligatoirement par un isolement de 40 jours.
Ceci-dit, nos "cousins" du Canada utilisent le mot quatorzaine qui désigne pour eux un espace de quatorze jours, dans leur langage courant.

Pourquoi n'utilise-t-on pas plutôt le mot "quarantaine" même si la durée d'isolement n'est que de 14 jours ?

Dans le cas du Covid-19, il semble préférable de privilégié le terme "quatorzaine"La durée de l’incubation pouvant aller jusqu’à 14 jours.

En cas de risque de contamination, il faut donc éviter tout contact avec l’extérieur pendant cette période.

Définition du mot quarantaine donnée par le dictionnaire Larousse

Quarantaine : "Mesure de police qui consiste à imposer un isolement provisoire de durée variable aux personnes, aux navires ou aux animaux et aux marchandises provenant d'un pays infecté par une maladie contagieuse".

L'origine du mot "quarantaine" : la quarantaine symbolise l'isolement imposé (de quarante jours à l’origine) d’une personne ou d’un animal atteint ou susceptible d’être atteint d’une maladie contagieuse, et pour empêcher sa propagation. Le sens de ce mot vient de l'italien quarantena qui signifie quarantaine de jours, une période d’isolement imposée à Venise dans le XVIIe siècle.

Un peu d'histoire

C'est Hippocrate (vers le Ve siècle av J.C.) qui eut l'idée du nombre 40, comme période décisive de temps. Cela signifiait qu'une maladie aiguë se manifeste dans l'espace de 40 jours.

Au Moyen-Age, c'est avec la peste noire que cette période est utilisée pour des motifs sanitaires. Des structures sont mises en place pour concilier l'isolement et le soin. On retrouvera des traces de cabanes en bois hors agglomération (en 1348 à Avignon par le pape Clément VI, un hôpital de pestiférés à Venise en 1403). Ou encore des léproseries sont converties en hôpital pour pestiférés à Marseille en 1476.

Selon l'encyclopédie libre Wikipédia, "la quarantaine maritime proprement dite (isolement préventif) est instaurée le 27 juillet 1377, par le Grand Conseil de Raguse qui interdit l'accès de la ville ou de son district à ceux "qui arrivent d'une zone infestée par la peste, à moins qu'ils ne soient restés d'abord à Mrkan (it) ou à Cavtat pour s'y purger pendant un mois", instituant ainsi la première quarantaine officielle reconnue comme telle."

Bon alors, on utilise quoi ?

Après tout, tant que nous comprenons le sens des phrases où sont utilisés les mots "quatorzaine" et "quarantaine", tout va bien. D'autant plus que cette période de confinement risque de durer dans le temps.
Nous sommes prévenus !

(Source France 3 Aquitaine LG publié le 12/03/2020)