Décès Brutal du docteur Abdelkrim Benchikh El Fegoun, vice-président du Syndicat martiniquais des hospitaliers (SMH)

décès
61ba27520c77e_docteur-benchick.jpg
Docteur Abdelkrim Benchik El Fégun ©DR
L'ancien chef de service du Centre Hospitalier Universitaire de Martinique et vice-président du Syndicat martiniquais des hospitaliers (SMH), le docteur Abdelkrim Benchikh, est décédé brutalement le mardi 14 décembre 2021.

Les mines sont fermées à l'hôpital Pierre Zobda Quitman. Le décès de l’ancien chef du service de chirurgie Orthopédique et traumatologique, vice-président du Syndicat martiniquais des hospitaliers (SMH), suscite l’émoi ce mercredi 15 décembre 2021, auprès de ses confrères et des équipes qui ont travaillé avec lui. 

Le Docteur Benchikh, considéré comme un chirurgien très proche de ses patients, un homme de contact, affable et surtout portant la Martinique dans son cœur.

Il s’est beaucoup impliqué pendant les durs mois de bataille face à la covid-19 pour sauver des vies et protéger les soignants. En Juin dernier 2021, le site Le quotidien du Médecin lui consacrait un article élogieux. Le docteur Benchikh y soulignait son engagement auprès de la population martiniquaise mais aussi sa sidération quant au désengagement de l’État quant à la "famine hospitalière" dans laquelle est plongée la Martinique.

Le chirurgien n’avait pas sa langue dans la poche, le financement de l’établissement public était au cœur de ses préoccupations. Il n’a eu de cesse de réclamer une justice sanitaire pour la Martinique qu’il estimait trop éloignée des niveaux de soins nationaux.

Pour lui le déficit en personnel soignants, médical et paramédical, caractérisait ce qu’il appelait le marasme du CHUM. Véritable problème de qualité de vie au travail, selon son constat.

Quant au Ségur de la Santé qui avait prévu 448 millions d’euros pour la Martinique, ce n’était pour lui "que de la poudre aux yeux" vu le déficit actuel du CHUM. Autant d’éléments qui selon le docteur Abdelkrim Benchikh El Fegoun, provoquait les départs de nombreux médecins.

Il militait pour fédérer les 3 hôpitaux de Martinique, Guadeloupe, et Guyane pour gagner en puissance.

Réactions de tristesse et de solidarité avec la famille

Je témoigne de son grand professionnalisme et de son humanité. Suite à un accident de voiture, paralysé des bras, grâce à son intervention, il m’a sauvé et j'ai récupéré ma mobilité. Je lui dois beaucoup.

Docteur Hubert Goujon

Fédérateur, il avait contribué, dés le début de la crise de covid-19 en Martinique, à la mise en place d'une gestion plus dynamique du flux de patients vers les établissements du CHUM. L'Agence Régionale de Santé salue la mémoire du docteur Abdelkrim Benchikh El Fegoun et adresse ses sincères condoléances à la famille.

ARS Martinique

Je m’associe à la peine de la famille et des proches du Dr. Abdelkrim Benchick El Fegoun. En ces moments difficiles, gardons en mémoire son investissement auprès de la communauté hospitalière de Martinique ainsi que ses actions de coopération dans la Caraïbe. Fervent défenseur d’un système de santé mettant au centre l’accès au soin, Dr. Benchikh El Fegoun s’est particulièrement impliqué pour une prise en charge optimale des patients martiniquais. Son dernier combat fut de permettre le soin des patients atteints du covid-19. Cher Docteur, je salue votre implication et votre dévouement au service des Martiniquais.

Serge Letchimy, président du conseil exécutif de la CTM