Découvrez la SNSM, des bénévoles qui sauvent des vies en mer

sauvetage
Sauveteurs en mer
Les sauveteurs en mer de Martinique, mobilisés pour valoriser leur mission (30 juin 2019). ©Jeff Lafontaine

Les membres de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM), ne sont que peu mis en avant, pourtant leur rôle est primordial. Ils ont sauvé de nombreuses vies, notamment celles des trois migrants qui ont fait naufrage dans le canal de la Dominique, cette semaine.

La SNSM est un sigle peu connu mais qui sauve des vies. La Société Nationale des Sauveteurs en Mer existe depuis plusieurs années. Elle est composée de bénévoles qui ont pour mission principale de porter secours aux personnes en difficulté en mer ou sur la plage au péril parfois de leur vie.

C'est d'ailleurs une équipe de quatre membres de la SNSM qui est arrivé en premier dans le canal de la Dominique pour sauver trois migrants qui ont fait naufrage

Des interventions de plus en plus nombreuses depuis les déconfinements

 

Une fois le sauvetage effectué, ils ont pratiqué un premier examen, à même le bateau avant de remettre les victimes aux pompiers à terre. C'est aussi l'une de leur mission. Puis ils ont participé aux recherches, une autre de leurs attributions.

Les sauveteurs, disponibles à toute heure du jour et de la nuit, viennent également en aide aux navires qui subissent une avarie. Ils remorquent les embarcations jusqu'à ce qu'elles soient en sécurité. 

Depuis la fin du premier confinement, leurs interventions sont de plus en plus nombreuses. Le week-end des 19 et 20 décembre 2020 a été particulièrement chargé. Samedi, ils ont porté assistance à une femme enceinte, avant donc de sauver trois migrants naufragés et de participer aux recherches des disparus.

Un gros manque de moyen humain, financier et matériel

 

Une campagne d'appel aux dons pour sensibiliser la population au sauvetage en mer et au rôle primordial des Sauveteurs en Mer bénévoles, a été lancée. En effet, la structure manque de moyen pour la formation des sauveteurs, le développement et l'acquisition de ses équipements.

En Martinique, quatre stations existent, une à Fort-de-France, une à Case-Pilote, une au François et une au Marin.

La SNSM recommande à tous une grande vigilance sur les plages et en mer. Si vous avez un souci vous pouvez composer le 196 sur un téléphone ou utiliser le canal 16 de la radio VHF.