Les fonctionnaires de Martinique se sont mobilisés

social
mobilisation
Les fonctionnaires sont descendus dans les rues. ©Marc Balssa
Plusieurs centaines de personnes ont battu le pavé ce jeudi matin (22 mars) au centre-ville de Fort-de-France. Une mobilisation en relais au mot d'ordre de grève nationale contre la dégradation du service public.
Personnels de la santé, de l'enseignement ou encore des retraités de la fonction publique, tous s'étaient donné rendez-vous ce jeudi matin (22 mars), à la maison des syndicats. Une vaste mobilisation à l'appel des grandes organisations politiques et syndicales locales en relais au mot d'ordre de grève nationale. 

Près de 1 500 personnes (selon les organisations syndicales) ont manifesté dans les rues du centre-ville de Fort-de-France, contre la politique du gouvernement et surtout la dégradation du service public.



Conséquences



Plusieurs communes avaient alerté les usagers et parents d'élèves dès mercredi (21 mars).

À Fort-de-France, sur les 9 crèches, 7 sont fermées, 2 sont ouvertes jusqu'à 12h (Coridon et Religieuses). Onze écoles sont fermées (Kay Zamana, Rivière l'or, Sérénade maternelle, Coridon maternelle, Ravine Brouillée maternelle, Yves Goussard, Colibri maternelle, Ravine Vilaine maternelle, TSV maternelle, Ermitage, Suzan Roussi) et deux sont ouvertes (Balata, Citron). 



Selon la ville de Schoelcher, les écoles maternelles de l'Anse-Madame et Fond Lahayé sont fermées.



L’ensemble des services municipaux du Lamentin, y compris les crèches, les écoles, les services de garderie et de restauration scolaire, sont fermés ce jeudi 22 mars.



À Ducos, l'ensemble des services municipaux sont fermés (mairie et annexes), ainsi que les écoles.



Les services municipaux de Sainte Marie et les écoles maternelles et primaires sont fermés (crèches, cantines et services annexes). 



Un service minimum d'accueil a été mis en place dans les écoles du Marin. L'interclasse, la restauration scolaire sont assurés dans le cadre du principe de continuité du service public.