publicité

Fusillade au Paparazzi : Yoann Candale "Kankan" ne sera pas jugé aux assises

La chambre de l'instruction reconnaît que Yoann Candale, impliqué dans la fusillade de la boite de nuit "le Paparazzi" le 6 décembre 2015, était en état de légitime défense lorsqu'il a tué "l'Américain", son agresseur.

Yoann Candale "kankan" © Réseaux-sociaux
© Réseaux-sociaux Yoann Candale "kankan"
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
Le 6 décembre 2015, 3 personnes sont tuées lors d'une fusillade dans la boite de nuit "le Paparazzi", à Acajou au Lamentin.

Ronaldo Saint-Philippe dit "l'Américain", tire sur Eddy Jean Zéphirin, Karita Médelice et Yoann Candale. Eddy Jean Zephirin et Karita Médelice sont tués. Yoann Candale réplique et tue "l'Américain" et c'est cette thèse de la légitime défense qu'il a toujours défendu. Aujourd'hui les magistrats vont dans son sens.

"La chambre de l'instruction a pris le temps de la réflexion, a analysé l'ensemble des éléments du dossier et a considéré que Monsieur Candale est en état de légitime défense", souligne avec satisfaction, Maître Philippe Senart, son avocat.

(Re)voir le reportage de Franck Zozor et Marc-François Calmo

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play