Intempéries en Martinique : les sapeurs-pompiers ont réalisé plus de 80 interventions

pompiers
Le Robert : Les pompiers nettoient après un éboulement au quartier Augrain.
Le Robert : Les pompiers nettoient après un éboulement au quartier Augrain. ©Christine Cupit
100 pompiers ont été mobilisés jour et nuit lors des intempéries qui se sont abattues sur la Martinique du 6 au 15 novembre 2020. Ils ont réalisé plus de 80 interventions aussi bien pour sauver des vies, évacuer les maisons fragilisées, déblayer les routes, dégager les voies de circulation. 
Ils ne se mettent pas en avant pour vanter leurs actions. Pour eux, le service est un devoir, un engagement au quotidien. 
Les sapeurs-pompiers du STIS (Service territorial d'Incendie et de Secours de Martinique) sont au front au quotidien, et puis il y a ces moments plus intenses, ceux qui qui bouleversent la vie des martiniquais. Leur vie aussi ...
 

100 pompiers jour et nuit 


Lorsque les intempéries se sont abattues sur la Martinique entre le 6 et le 15 novembre 2020, les forces vives se sont mobilisées. 

Cellule de crise, mise en synergie des moyens matériels, départs de jour et de nuit, recherches de personnes disparues ... tout est mis en oeuvre pour sauver des vies, évacuer les maisons fragilisées par les éboulements, porter assistance à la population à la demande des mairies, déblayer les routes, dégager les voies de circulation. 

Une centaine de femmes et d'hommes engagés au front au total. 

Baliser les routes, dégager les voies obstruées par les câbles tombés à terre, les poteaux électriques qui gênent les voies de circulation ... autant d'interventions multiples et variées qui demandent du savoir-faire. 
Pompiers
©R. Bastide

Deux sauvetages de personnes, 40 maisons évacuées


Pour ce type de catastrophes, plusieurs spécialités sont sollicitées. 

Les pompiers SAV (sauvetage aquatique), le GRIMP (groupes de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux) ... unissent leurs compétences pour mettre en sécurité la population, accompagner les personnes avec délicatesse lorsqu'il s'agit de quitter une maison dans laquelle elles ont investi toutes leurs économies et imprimé tous leurs souvenirs sans savoir si le retour sera possible un jour. 

Ils sont intervenus sur les communes du sud mais aussi et surtout du nord atlantique de l'île. 
Pompiers
©R. Bastide
80 interventions au total. Une recherche de personne à Sainte-Marie. Un samaritain emporté par les eaux avec sa voiture. 
 

Nos engagements se font toujours avec le maximum de sécurité. Nos équipes s'entraînent régulièrement pour avoir les bons réflexes pour les victimes et pour eux-mêmes aussi. Nous avons travaillé de concert avec les mairies, la collectivité territoriale de Martinique et les forces de l'ordre.

Capitaine Valérie Bazin. Adjointe au chef du service entraînement et gestion des opérations au STIS de Martinique.


Les équipes ont été réduites depuis la fin des intempéries mais la vigilance reste de mise.