Le carême s'annonce beau... mais avec encore beaucoup de vent

météo
Manche à air
Un manche à air flotte dans le vent ©Pixabay

Il va falloir s'habituer au vent. Les alizés vont continuer de souffler durant les prochains jours et mois, ce qui entraîne de nombreux problèmes, notamment en mer. La pluviométrie devrait revenir à la normale pour la suite du carême après un mois de février très pluvieux. 

Le temps durant le carême est progressivement en train de changer. Depuis le début de la période, l’ensemble de la pluviométrie est excédentaire sur toute la Martinique. La pluie qui s’est abattue au mois de février a laissé penser aux prévisionnistes de météo France qu’à l’instar de 2017, le carême allait être gras.

Mais progressivement, le beau temps est en train de revenir. Peu à peu, la pluie qui tombe revient dans la norme de ces 30 dernières années pour cette période.
Déjà, depuis le début du mois de mars, certaines communes, comme Fort-de-France ou Basse-pointe, ont vu leur pluviométrie être deux fois moins importantes qu’à pareille époque les autres années.
À l’inverse Fond-Saint-Denis ou d’autres villes perchées sur les mornes sont toujours largement arrosées, la pluviométrie reste encore deux fois plus élevée que d’habitude.

Encore et toujours du vent


Si le soleil arrive à percer les nuages, le vent devrait continuer à souffler. Les prochains jours seront venteux, même s’il devrait un petit peu faiblir.

Ce vent est dû à l’anticyclone des Açores qui est situé un peu plus au sud qu’à l’accoutumée. Ce léger changement renforce les alizés. Il faut s’habituer, car la zone de haute pression ne devrait pas retrouver sa position habituelle avant plusieurs mois. Le vent souffle en continu, mais les quelques rafales qu’il engendre ne sont pas très fortes. Jean-Noël Degrace, responsable de Météo France en Martinique

Une légère amélioration

 

Il poursuit en expliquant que le vent devrait un petit peu faiblir dans les prochains jours avant de se renforcer de nouveau. Conséquence, la mer va se calmer. Actuellement, des creux jusqu’à 2,5 mètres sont observés. D’ici lundi 15 mars, les vagues vont passer sous les 2 mètres affirme le responsable.

Une bonne nouvelle pour les marins-pêcheurs. Ces derniers, par l’intermédiaire d’Olivier Marie-Reine le président du Comité des pêches de Martinique, s’inquiètent de la situation. Il affirme que les DCP (dispositif de concentration de poisson) sont sous l’eau à cause des vagues et des courants. Ils sont donc inutilisables. De plus, les poissons ne sont que peu présents dans nos eaux. Le manque de poissons se fait de plus en plus sentir sur les étals. Le président ajoute que de nombreuses personnes l’appellent directement pour supprimer les intermédiaires, mais à tous, il répond la même chose, "les poissons ne sont plus là, il n’a rien".

De la houle du Nord attendue

 

Mercredi 17 et jeudi 18 mars 2021, un phénomène de houle du nord est attendu, ce qui devrait à nouveau gêner pêcheurs et baigneurs. Un phénomene dû à des précipitations au large de la Martinique.                            

Les professionnels de la mer ainsi que le reste de la population espèrent que les conditions météorologiques vont s’améliorer dans les prochains jours et surtout que les courants vont se calmer. Il semblerait que leurs vœux vont être exaucés.