Le nouveau comité Miss Martinique au centre d'une nouvelle accusation

miss
Ambre Bozza ,comité Miss Martinique
©Facebook Comité Miss Martinique
La polémique semble ne pas vouloir s'arrêter concernant la délégation Miss Martinique pour Miss France. Après la conférence de presse organisée suite aux accusations publiée par Ambre Bozza, Miss Martinique 2019, sur ses réseaux, maintenant c'est une ancienne partenaire qui contredit la délégation.
"Je ne veux pas être la fausse preuve de qui que ce soit". La gérante de l'entreprise Val Création ne décolère pas. Comme tout le monde, elle a découvert durant la conférence de presse de la nouvelle délégation Miss Martinique pour Miss France et dans les reportages qui ont suivi, qu'une facture au nom de son entreprise était utilisée comme preuve. Et cela sans même qu’elle en ait été avisée. 

En effet, les membres de la nouvelle délégation ainsi que leur avocate, ont présenté un document prouvant l'achat de robes et bijoux. 
 

Concernant les robes, elle [NDLR Ambre Bozza] a dit qu’elle a été obligée d’avoir à supporter la charge des robes, c’est faux nous avons présenté une facture de Val Création qui établit que la délégation a pris en charge une somme de 2300 euros pour un trousseau comportant des robes. Trois robes d’une valeur de 1800 euros avec des bracelets, des bijoux.

Angélina Jolly Nicolas, avocate de la délégation


Trop c'est trop, la chef d'entreprise a décidé de s'exprimer sur ses réseaux sociaux dimanche 11 octobre 2020 afin de donner sa version sur cette facture d'un montant de 2307,50 euros. 
 

Je tiens à vous dire que les robes et bijoux que vous aviez achetés chez Val Créations étaient uniquement pour habiller les cinq finalistes de l'élection, il n'était jamais question d'un trousseau pour la future Miss. Sur la convention que j'ai signée avec le Président, c'est écrit noir sur blanc.

 Celle qui a longtemps collaboré avec le comité (en 2013, 2014 et 2015) explique sur sa page qu'elle a été déçue par le comportement de la délégation qui lui aurait demandé "plus de 2500 euros" pour un shooting au retour de la Miss Martinique 2015, 1ère dauphine de Miss France 2016. Miss pour laquelle elle s'était particulièrement dévouée cette année-là. 

Finalement après des années d'absence, elle revient en 2019. Mais cette fois pas question de bénévolat. Dans la convention qui lie la créatrice et la délégation Miss Martinique, elle consent à prêter une partie des tenues et des bijoux, à condition que le reste soit acheté. 

Ainsi, elle a fourni les robes portées par les cinq finalistes le soir de l'élection. Comme convenu, trois d'entre elles ont été achetées par la délégation, tout comme certaines boucles d'oreille et bracelets portés ce soir-là, ainsi que quelques colliers et bracelets portés lors du shooting des candidates. 

Mais selon la convention signée entre la délégation et Val Création, à aucun moment ces achats ne devaient constituer le trousseau de la future Miss. D'autant que ces robes ont été portées par des concurrentes le soir de l'élection. 
Robes Miss Martinique 2019
Sur ces cinq robes des finalistes, trois ont été achetées par la délégation Miss Martinique. ©Capture Facebook Miss Martinique
 

L'autre facture, pour le gala Miss France


Face à cette nouvelle polémique, nous nous sommes intéressé à l'autre facture avancée par la délégation et leur avocate. Il s'agit d'un document de l'agence "Idille" en date du 19 décembre 2019, concernant "l'achat de 2 places pour la soirée de gala de l'élection Miss France" du 14 décembre 2019. 
La facture est adressée au nom du père de la Miss Martinique 2019 et indique un montant de 320 euros acquitté par chèque le 12 octobre 2019. 

Dans sa lettre ouverte, Ambre Bozza parle de "billets d'invitation "gratuits" (320 €) qui ont été vendus à ses proches pour assister au show national". 

Joint par nos soins, l'agence Idille a indiqué que ce ne sont pas des places, mais un "bundle", un pack soirée en carré or, qui est vendue.
De plus, la mention "invitation***0.00euro***" est indiquée sur tous les billets de cette formule d'un montant de 160 euros qui comprend un vestiaire, un accueil, un cocktail, le spectacle, l'accès à la soirée open-bar avec le deuxième vestiaire compris. 

Notre interlocuteur nous indique également que chaque délégation dispose d'un quota de ces packs réservé à la vente pour les familles et que l'agence est la seule à pouvoir les commercialiser. Un délégué régional peut récupérer ses packs à condition de régler, le plus souvent par chèque, pour chacun. 

Par ailleurs, les Miss France et certains partenaires sont les seuls à bénéficier d'une invitation et ces derniers doivent la solliciter. 

En plus de ces polémiques qui se succèdent, le comité Miss Martinique pour Miss France doit organiser l'élection de la Miss Martinique 2020 initialement prévue le 3 octobre et annoncée pour l'instant le 24 octobre 2020. Un évènement incertain au vu de la situation par rapport à la crise sanitaire actuelle. 

L'élection de Miss France est quant à elle prévue le 12 décembre 2020 au Grand Carrousel du Puy du Fou, dans les Pays de la Loire...avec ou sans la représentante de Martinique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live