publicité

Le présumé djihadiste aurait acheté un couteau à Saint-Pierre

Le présumé djihadiste Rachid Rafaa, est toujours en fuite depuis 24 heures. Ce jeudi 28 juillet, les autorités ont élargi le périmètre de recherche, notamment à Saint-Pierre, mais l’homme demeure introuvable. Une commerçante affirme qu'il a acheté un couteau...

Les gendarmes sur le terrain (Morne-rouge, mercredi 27 juillet 2016) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Les gendarmes sur le terrain (Morne-rouge, mercredi 27 juillet 2016)
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le , mis à jour le
Depuis 24 heures, les forces de police de Martinique traquent l'homme qui était assigné à résidence à l’auberge de la Montagne Pelée au Morne-Rouge depuis 2014. L’homme de nationalité marocaine, s’est soustrait à cette mesure dans la matinée du mercredi 27 juillet 2016. 

Les autorités ont élargi leur zone de recherche ce jeudi 28 juillet, notamment dans la ville de Saint-Pierre. Une commerçante affirme que le fugitif lui a acheté une arme blanche... Des opérations terrestres, maritimes et aussi aériennes sont menées pour tenter de retrouver le fugitif. La présence policière est bien visible dans la commune du Morne-rouge, même si les gendarmes sont moins nombreux que la veille.

Alerte donnée par la femme de ménage

De sources concordantes, on sait maintenant que c’est la femme de ménage de l’auberge qui a signalé la disparition de Rachid Rafaa. Elle a découvert sa chambre vide. Une fenêtre à l'arrière était démontée, vraisemblablement c'est par là, que le marocain a pris la fuite. Une réparation de fortune a été éffectuée ce jeudi 28, la vitre cassée est scotchée d’un ruban rouge. 

Dernier pointage le mardi (26 juillet 2016)

On sait également que le fugitif Rachid Rafaa, a réalisé son dernier pointage mardi après-midi (26 juillet 2016). Comme le prévoit son assignation à résidence, deux fois par jour il doit signaler sa présence aux gendarmes. 

Les autorités communiquent peu sur l’enquête car il est évident que cette évasion pose un certain nombre de question dans ce contexte de vigilance renforcée, notamment depuis l’attentat perpétré à Nice le 14 juillet 2016. Le présumé djihadiste a-t-il bénéficié d'aide dans sa fuite ? Est-il encore en Martinique ? 

Le parquet de Fort-de-France a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les conditions de cette fuite.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play