Les autorités déploient de gros moyens pour capturer le crocodile surnommé "Georges"

insolite
Crocodile en Martinique
Un crocodile pris en photo dans le canal du Lamentin (Martinique) ©RS
Depuis une dizaine de jours (depuis lundi 21 février 2022), une nouvelle opération de recherche se tient au Lamentin afin de capturer le reptile. De jour comme de nuit, des équipes se relayent pour le trouver.

Où est donc le crocodile que l'on appelle affectueusement "Georges" ? 

Depuis le lundi 21 février 2022, une opération est menée par les services de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL) avec l'appui de l'Office national des forêts (ONF), de la Direction de la Mer, l'Office Français de la Biodiversité et la mairie du Lamentin. Mais "Georges" semble introuvable. 

Il n'a même pas été aperçu par les trois experts. Nous avons une séquence le matin par drone que l'ONF assure. Sur le canal Mamin qui passe devant le centre commercial Place d'Armes, sur toute la Lézarde partie aval où il serait susceptible d'être présent et toute la partie Mangrove. Tout cela n'a rien donné. Nous faisons également des visites nocturnes avec trois experts par bateau. Et là aussi, aucun signe du crocodile. Ce qui laisserait entendre qu'il ne serait pas, en ce moment, dans cette zone ou alors particulièrement bien caché.

Gregory Lefebvre, chef du service bâtiment durable, aménagement et entretien des rivières à la DEAL

Cette zone de mangrove (Lézarde, canal Gaigneron, Port Cohé voire Rivière-Salée) est très grande et surtout la maison de "Georges" depuis des années maintenant.
Il est très facile pour lui de passer inaperçu, malgré les gros moyens déployés.

Une dizaine de personnes travaillent au quotidien sur cette opération prévue jusqu'à la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 mars 2022. Parmi elles, trois experts des reptiles ont fait le déplacement. Il s'agit de deux curateurs soigneurs qui travaillent au quotidien sur les reptiles au zoo de Vincennes (en région Parisienne) et l'autre à Vienne (Autriche). Le troisième est un chercheur qui a fait une thèse sur la pollution par le mercure des caïmans en Guyane. 

Ce sont trois véritables experts qui ont l'habitude de manipuler ce genre d'animal et du coup l'idée est bien d'essayer de tenter une approche et une capture la plus naturelle possible pour ne pas que l'animal souffre. 

Ce n'est pas la première fois que des recherches sont effectuées pour capturer notre fameux crocodile. En 2015 déjà, des patrouilles ont été organisées pendant plusieurs semaines par la police de l'environnement...sans succès.

Très discret, il est revenu à la bonne mémoire des Martiniquais en faisant quelques sorties très remarquées l'année dernière.  

Le crocodile est revenu dans nos radars. En août dernier, un joggeur l'avait photographié et par trois fois fin 2021, il a été aperçu dans le canal Mamin. Il s'agit d'une zone semi-urbanisée où il n'a pas à être normalement. Comme nous avons à faire à un animal dangereux, sauvage, dans un milieu urbain, le risque étant présent, il est apparu logique de relancer une nouvelle mission de tentative de capture pour lui mettre la main dessus et le placer dans une zone qui lui conviendrait mieux.

Une nouvelle sortie est prévue ce mercredi soir (2 mars 2022), puis la dernière le lendemain (jeudi 3 mars 2022).
Enfin, un débriefing se fera vendredi 4 mars 2022, à la fin de cette opération de deux semaines. 

Plus que jamais la prudence reste de mise. Ce crocodile est un animal sauvage et donc potentiellement dangereux. Il est vivement déconseillé de tenter une approche notamment pour prendre une photo ou un autoportrait.