Le projet Némo s'éloigne de la Martinique

énergie
Projet Nemo
Le projet de production d'électricité en mer, au large de Bellefontaine ©dcns
Le projet Némo prévu au large de Bellefontaine prend un sérieux coup d'arrêt. Dans un communiqué en date de ce mardi 10 avril, la société Akuo Energy qui a développé le projet, a annoncé son gel pur et simple. Il y a une semaine dans une motion, les élus de la CTM s'étaient opposés au projet.
C'est par un communiqué qu'Akuo Energy annonce ce mardi 10 avril le "gel du projet Nemo d’énergie Thermique des Mers" prévu au large de Bellefontaine.

La décision a été prise le 3 avril dernier et rendue publique ce mardi 10 avril. La cause annoncée serait des "difficultés techniques liées à la conduite principale d'aspiration d'eau froide".

Un "gel" ou une "impossibilité de poursuivre" ?


La société poursuit et précise que "ce gel conduit mécaniquement à un décalage important du projet dans un délais qui reste encore à définir". Au point aussi de compromettre "très largement l’avenir du projet".

Toujours selon les termes du communiqué très laconique envoyé par le service communication, "face à ce constat, Akuo Energy qui a réalisé l'ensemble des étapes de développement de ce projet, constate l'impossibilité de poursuivre le projet Némo". 

Cette nouvelle donnée intervient une semaine après le vote d’une motion des élus de l’Assemblée de Martinique s’opposant au projet Nemo.
Ces derniers avaient pointé du doigt la dangerosité du projet qui utilise de l’ammoniaque, une substance présentant des dangers pour la faune pour la flore. En mars dernier, le maire de Case-Pilote Ralph Monplaisir, s’était vivement élevé contre ce projet.

Akuo Energy, joint par Martinique la 1ère, a refusé de s’exprimer davantage, suite à la réception de son communiqué.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live