Pénurie d'eau : Odyssi promet un rapide retour à la normale

eau potable
Eau mains
Eau potable. ©Pixabay
À quand un retour de l'eau et pour longtemps dans les robinets ? C'est la question que se posent les habitants de plusieurs communes de Martinique après des jours, voire des semaines sans eau. Une question simple et légitime, mais pour laquelle la réponse semble bien compliquée à obtenir. 
Est-ce la réunion qui va débloquer une situation qui dure depuis plusieurs semaines ? C'est en tout cas ce que souhaitent les habitants, privés d'eau potable depuis plusieurs semaines. 
 

Une réunion décisive 


À l'issue de cette nouvelle rencontre "qui a duré 58 minutes" entre les distributeurs d'eau, Jude Christine directeur général d'Odyssi, Philippe Grand son homologue de la SME (Société Martiniquaise des Eaux), la direction adjointe de la DEAL et le secrétaire général de préfecture, Antoine Poussier, qui avait convié tout le monde ce lundi après-midi (11 mai 2020), des engagements ont été pris.

On a fait un point sur tous les aspects techniques avec des engagements respectifs que chacun doit tenir.
Ces engagements respectifs seront observés durant 48 heures et ils vont devoir être confirmés, soit par un arrêté préfectoral, soit par une convention ou un protocole entre Odyssi et la SME.

Odyssi a accepté malgré sa condamnation à limiter son prélèvement depuis cet après-midi.
L’objectif pour nous est d’être autour de 21 000 m³ maximum prélevés sur la rivière blanche ce qui devrait permettre à la SME d’avoir 6 000 à 7 000 m³ laissés sur la rivière blanche par Odyssi en plus 8 à 8500 m³ qui proviendrait de Vivé grâce à la quatrième canalisation.

Ce qui va nous permettre de rétablir le réservoir de tête et de nous garantir dans les 24 à 36 heures, une livraison régulière sur la branche de Belème notamment.
Il comprend le réservoir de Belème, le réservoir de Palmiste, le réservoir d’Acajou et le réservoir de Morne pavillon, pour faire en sorte que nos abonnés soient livrés et alimentés régulièrement.

On s’est engagé à faire ces efforts et on espère avoir des solutions techniques de la SME qui garantissent l’alimentation régulière des abonnés du Lamentin, a expliqué Jude Christine, directeur général de la régie Odyssi. 


De son côté, la direction de la Société Martiniquaise des Eaux n'a pas souhaité s'exprimer. 

Allons-nous vers un retour du précieux liquide autant pour les habitants du Lamentin que pour ceux du sud de l'île ? Selon Mario Moreau, le coordinateur du "Kolectif dlo sé la vi", certains abonnés de la commune du centre cumulent une cinquantaine de jour sans eau depuis le début de l'année 2020.