Tempête Matthew : peu de dégâts pour le moment

météo
Gué de Desbrosses
À Fort-de-France, le Gué de Desbrosses a été fermé. ©CHRISTINE CUPIT
La tempête tropicale Matthew, qui aborde la Martinique depuis la mi-journée, ce mercredi (28 septembre), cause quelques dégâts matériels. Il n'y a, pour le moment, aucune victime.
"L'onde tropicale est devenue la tempête tropicale Matthew", annonce Météo France, ce mercredi (28 septembre). Matthew aborde la Martinique depuis la mi-journée. À 13 heures, aucune victime n’était à déplorer, selon la Préfecture qui comptabilise peu de dégâts matériels.

Des coupures de courants, dues à des chutes d'arbres, ont été signalées dans plusieurs communes. Au total, "à 12h30, 18 000 clients étaient privés d’électricité, principalement répartis sur une dizaine de communes : Grand-Rivière, Sainte-Marie, Morne-Rouge, Marigot, Robert, Vauclin, François, Trinité, Lorrain, Basse-Pointe, Carbet", estime EDF dans un dernier bilan. "À 13h30, 9 000 clients ont déjà été rétablis en moins d’une heure". Le fournisseur d'électricité rappelle qu'il ne faut pas toucher aux câbles, en raison des risques d’électrocution. Vous pouvez signaler à EDF d'éventuelles coupures en téléphonant au 05 96 59 22 00 ou au 0810 333 972. Vous pouvez également passer par les réseaux sociaux, ici et ici.

Dans un point fait par la Préfecture, à 13h30, 500 abonnés étaient privés d'eau, au quartier Beauséjour, à Grand-Rivière.

Attention aux passages à gué

Dans son dernier bulletin, Météo France calculait que les cumuls de pluies enregistrés en six heures allaient de 2 à 24 mm. Mais le niveau des rivières est monté. À Fort-de-France, le Gué de Desbrosses a été fermé.

Regardez cette vidéo prise par notre journaliste, Christine Cupit : 

À Sainte-Marie, un mahogany a été déraciné. Les services techniques ont rapidement dégagé la route. Au Morne-Rouge, un arbre est tombé sur la chaussée entraînant dans sa chute un câble électrique. 
Arbre tombé Morne-Rouge Matthew
La circulation des voitures a dû se faire sur une voie. ©MARTINIQUE 1ERE

Avec ces conditions météo, les agriculteurs sont particulièrement inquiets. Concernant la banane, un secteur très sensible au vent, on ne signale rien de particulier en cette mi-journée. "Mais le plus dur est à venir", estime Nicolas Marraud-Desgrottes, le président de Banamart. Une évaluation des dégâts sera effectuée après le passage de Matthew. Les vents à partir de 90 km/h sont très préjudiciables pour les cultures. La Martinique produit quelques 5 000 tonnes de bananes chaque semaine.

Cellules de crise dans les mairies

Le centre opérationnel départemental a été activé en Préfecture, ce mercredi matin. Dans certaines communes, des cellules de crise ont été mises en place. Au Lamentin, le PC de crise, installé à Petit-Manoir dans les locaux des Services Techniques, est joignable au 05 96 30 02 30. La Mairie de Fort-de-France a mis en place une permanence téléphonique, qui sera active toute la nuit au 05 96 50 60 00. À Ducos, vous pouvez contacter la mairie au 05 96 77 18 18 ou par courriel à l'adresse suivante, mairieducos@gmail.com.