L'actualité régionale du 1er février

océan indien tanzanie
617ad5cbcd484_whatsapp-image-2021-10-27-at-11-01-28.jpeg
Comores ©F.S.Y
L’interdiction du volant à droite aux Comores, le soutien aux Mahorais de la présidente de la Région Réunion, un nouveau pont sur la mer à Dar es Salaam, et une piste longue aux Maldives sont au sommaire de l’actualité régionale

COMORES

Un nouveau code de la route entre en vigueur en ce début d’année aux Comores, avec une mesure phare : l’interdiction des voitures avec le volant à droite

Aux Comores il est beaucoup plus économique d’importer des voitures d’occasion de Dubaï. Ces véhicules viennent du Japon où l’on roule à gauche. On importe aussi des voitures indiennes équipées également du volant à droite. Or, rouler à droite avec un volant à droite est très dangereux quand on effectue un dépassement, on ne voit rien venir en face. Les voitures équipées de volant à droite sont nombreuses, surtout dans l’île d’Anjouan où elles représentent la majorité des véhicules. Ce n’est pas la première fois que l’on tente de les interdire mais la loi du marché l’emporte sur la sécurité. Presque tous les taxis anjouanais ont le volant à droite. Cette fois c’est inscrit noir sur blanc dans le code de la route… l’avenir dira si cela va effectivement entrer en application. Changer le tableau de bord et le volant de côté revient pratiquement aussi cher que le véhicule lui-même et ne donne pas toujours de bons résultats.  

LA REUNION

La présidente du Conseil Régional de la Réunion vole au secours de la communauté mahoraise, fortement indexés depuis les incidents entre bandes de jeunes

Dans un communiqué Huguette Bello « met en garde celles et ceux qui s’aventurent sur le terrain dangereux des accusations simplistes et xénophobes qui ne font qu’attiser la haine  et menacer le précieux vivre ensemble réunionnais ». 

TANZANIE

Un nouveau pont spectaculaire entre en service aujourd’hui au-dessus  de la mer à Dar es Salaam. Il permet de relier deux quartiers principaux de capitale économique tanzanienne en évitant les bouchons

Le pont, baptisé Tanzanite Bridge, enjambe sur plus d’un kilomètre une baie profonde qui sépare le centre-ville de la péninsule de Masaki, zone résidentielle haut de gamme où se trouvent la plupart des ambassades. Cet ouvrage permettra d’éviter des embouteillages monstrueux sur le boulevard qui longe le fond de la baie. Ce pont a été construit par une entreprise coréenne et – agréable surprise pour les usagers – il est entièrement gratuit. Il avait été question d'imposer un péage aux automobilistes mais l’idée a finalement été abandonnée. Dar es Salaam a fait beaucoup de progrès en matière de réseau routier ces dernières années, surtout entre le centre-ville et l’aéroport où des voies rapides passent au-dessus des carrefours, alors qu’avant les voyageurs risquaient toujours de rater leur avion à cause des bouchons.  

MALDIVES

Autre ouvrage qui entre en service aujourd’hui, de l’autre côté de l’Océan Indien : aux Maldives une nouvelle piste de l’aéroport permettra de fluidifier le trafic aérien

Une piste longue de 3 400 mètres et large de 60 mètres vient s’ajouter à l’aéroport Velana qui dessert Malé, la capitale des Maldives. Elle peut accueillir sans problème les plus gros porteurs A380 qui se succèdent à un rythme accéléré en saison touristique. Ainsi en alternant les décollages et les atterrissages avec l’ancienne piste, l’aéroport pourra accueillir 16 vols en une heure au lieu d’un maximum de 8 actuellement. Cette piste a été construite par une entreprise chinoise. Les Chinois investissent beaucoup aux Maldives où ils sont en concurrence avec les entreprises indiennes.