Vidéoprotection et prévention de la délinquance : les propositions des ministres Darmanin et Lecornu pour lutter contre l'insécurité

gouvernement
Visite ministerielle Gérald Darmanin Sébastien Lecornu commissariat de Mamoudzou
Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont pu écouter les doléances des policiers, qui sont en première ligne dans la lutte contre l'insécurité. ©Rainat Aliloiffa
Les deux ministres de l'Intérieur et des Outre-mer ont achevé leur première journée de visite officielle hier au commissariat de la police nationale de Mamoudzou. Ils ont pris le temps de faire le tour des différents services du commissariat.

La lutte contre l'insécurité est l'un des thèmes emblématiques qui préoccupent les Mahorais. Et c'est aussi sur ce thème qu'ils attendent des mesures phares. Hier, les deux ministres se sont donc rendus en fin de journée au commissariat de Mamoudzou. Ils ont rencontré les policiers qui leur ont fait par de leur quotidien, de la réalité du terrain et des séquelles qu’ils peuvent avoir suite à certaines interventions difficiles. Ceux-ci ont également parlé de leurs besoins notamment en termes de logistique et d’effectifs. Des besoins qui seront en partie comblés, en plus de 40 fonctionnaires déjà annoncés plus tôt à Hajangoua.

Visite ministerielle Gérald Darmanin Sébastien Lecornu commissariat de Mamoudzou
Gérald Darmanin est un fervent partisan de la vidéoprotection. ©Rainat Aliloiffa

 

Nous devons augmenter nos moyens pour faire la preuve. Un laboratoire pour la police technique et scientifique et des caméras de vidéo protection. En métropole, dans les endroits où il y a peu ou pas de vidéo protection, il y a plus de délinquance et surtout moins de preuves, moins de résolutions d'enquête.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

 

10 millions d'euros pour la prévention de la délinquance

Le ministre des Outremer Sébastien Lecornu a ensuite pris la parole pour évoquer la loi Mayotte, l´objet de sa visite sur le territoire. Un projet de loi qui sera visiblement axé sur la jeunesse pour lutter en amont contre l'insécurité et la délinquance. Le ministre a annoncé des fonds pour la jeunesse mahoraise dans le cadre de cette loi Mayotte.

Visite ministerielle Gérald Darmanin Sébastien Lecornu commissariat de Mamoudzou
Les ministres en discussion avec les agents du commissariat de Mamoudzou ©Rainat Aliloiffa

Dix millions d'euros vont être débloqués pour la jeunesse mahoraise, pour créer une nouvelle compagnie du RSMA. On y trouve un projet pédagogique pour chaque jeune, avec des parcours d'insertion qui permettent d'apprendre un métier ou de trouver un emploi. La nouvelle compagnie permettra de s'occuper de 120 jeunes supplémentaires. c'est un engagement massif.

Sébastien Lecornu, ministre des Outremer

Sébastien Lecornu a également souligné que plus d'un million d'euros feront l'objet d'un appel à projets pour les associations qui s'occupent de jeunes en déshérence. Et pour compléter cet arsenal répressif et social, les deux ministres ont annoncé un volet judiciaire avec la création d'un centre éducatif fermé et l'inclusion dans la loi Mayotte dispositifs adaptés à la situation locale.