publicité

L'actu en bref de ce jeudi 27 septembre 2018

L'essentiel de l'actualité calédonienne avec les suites du feuilleton "cantines", le débrayage du personnel de Newrest, mais aussi le bilan mitigé du Conseil provincial de la prévention de la délinquance ou encore le procès de la défisc à Wallis et Futuna devant la justice. 

© La 1ère
© La 1ère
  • Malia Noukouan avec L.A
  • Publié le

Pas de cantines à compter d’aujourd’hui dans les 52 écoles primaires et maternelles de Nouméa 


La décision a été prise par la Ville après un énième épisode d’intoxication alimentaire ce mardi à l’école Albert Perraud de Magenta. Gouvernement, Province sud et mairie de Nouméa imposent la fermeture temporaire de Newrest, le fournisseur des repas, pour une désinfection complète. Des contrôles seront opérés pour une éventuelle réouverture des cantines le jeudi 4 octobre.

Un audit hygiène et sécurité alimentaire des cuisines et des repas servis par l’entreprise Newrest sera également réalisés. D’ici là, les parents sont priés de récupérer leurs enfants le midi ou de se rapprocher des APE, seules habilitées à prendre en charge les repas.
De son côté, la ville de Dumbéa, elle continue d’accueillir les enfants à la cantine, à l’exception des deux écoles encore en liaison chaude et donc identifiées comme à risque.

Ces mesures exigées par les institutions sont acceptées par Newrest, qui confirme que l’entreprise va « procéder à une mise à blanc complète de sa cuisine centrale du samedi 29 septembre au mardi 2 octobre. » Newrest demande également « la nomination, sans délai, d’experts indépendants pour établir les responsabilités de chacun dans cette affaire. »
 
La responsabilité de l’entreprise est évidente, estime EPLP, en tout cas dans au moins deux cas sur 9. L’association qui a mené sa propre enquête pointe du doigt la qualité de certaines viandes utilisées dans la préparation des repas.
 
Lui aussi inquiet, le personnel de Newrest, va débrayer ce matin au 4ème km, au siège de l’entreprise. Le mouvement ne devrait pas avoir d’impact sur la préparation des repas destinés aux cantines de l’agglomération.
 

Bilan mitigé du Conseil provincial de la prévention de la délinquance

  
Des chiffres en baisse, une délinquance moins marquée qu’en 2017 mais des violences en hausse de près de 80%. C’est ce qui ressort du bilan dressé par le Conseil Provincial de la prévention de la délinquance. Autre point abordé : la lutte contre la consommation excessive d’alcool. On assisterait à une baisse significative des ventes et des importations d’alcool. Conséquence du durcissement de la réglementation, selon le conseil provincial.

 
Le procès de la défisc à Wallis et Futuna devant la justice


A la barre 57 prévenus sont poursuivis pour escroquerie en bande organisée, entre  janvier 2007 et décembre 2008. Ils sont soupçonnés d’avoir monté des dossiers de défiscalisation truqués. L'arnaque se montait à plus de deux milliards de francs CFP. La décision du tribunal a été reportée au 9 novembre en raison d'une demande d'exception de nullité formulée par l’avocat de la défense, Me Jean-Jacques Deswartes.
 

Les cotisations patronales des entreprises privées du régime des prestations familiales de nouveau réaffectées vers le RUAM

 
Un projet de délibération voté par le Gouvernement collégial prolonge d’un an cette mesure. Les précédentes ont déjà permis d’apporter un milliard six cents mille francs à la caisse d’assurance maladie.
 

La  MIJ Province sud tente d’initier les plus jeunes aux pratiques culturelles


Pour cela elle organisait hier, mercredi matin, son rendez-vous de l’information « Ma culture, ma richesse ». A Païta, des ateliers étaient proposés aux enfants, de la vannerie, de la poterie et bien d’autres activités ludiques encore.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play