publicité

Australie : le cardinal Pell condamné à six ans de prison

Condamné en décembre dernier pour actes de pédophilie, le cardinal George Pell s’est vu signifier sa sentence ce mercredi par le tribunal de Melbourne. 

Le cardinal Pell, à l'époque où il était l'archevêque de Sydney. © Reuters
© Reuters Le cardinal Pell, à l'époque où il était l'archevêque de Sydney.
  • Caroline Moureaux avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
L’ancien archevêque de Melbourne a été reconnu coupable le 11 décembre dernier d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur sur deux enfants de choeur en 1996 et 1997. Des faits qui s'étaient produits dans la sacristie de la cathédrale St Patrick de Melbourne. Mais cette condamnation n’avait été rendue publique que fin février, une ordonnance ayant interdit à la presse de faire mention du procès sous peine de poursuites.
Ce mercredi,  plus de secret, c’est en direct sur toutes les chaînes de télévision que le juge Peter Kidd a énoncé la peine infligée à l’ancien numéro trois du Vatican : six ans de prison, avec une peine incompressible de trois ans et huit mois.
 

Des « crimes odieux » mais le « droit à une justice équitable »

Le juge Peter Kidd a déclaré au tribunal de Melbourne qu'il avait tenu compte des "crimes odieux" commis par le prélat de 77 ans pour rendre sa sentence mais aussi de son âge avancé, et du fait qu'il avait "par ailleurs mené une vie irréprochable".
Plus haut représentant de l'Eglise catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur, il risquait jusqu'à 50 ans de réclusion criminelle pour ces crimes.
Le cardinal "a droit à une justice équitable et constante", a lancé à l'audience le juge Peter Kidd, regrettant la "mentalité de meute" d'une partie de l'opinion publique.
"Vous ne devez pas servir de bouc émissaire", a-t-il ajouté. "Je ne suis pas là pour juger l'Eglise catholique", a encore souligné le magistrat, martelant que seul l'examen des faits comptait.
Le juge a énuméré avec force détails difficiles à entendre les crimes commis par le prélat, expliquant qu'ils avaient une des répercussions "profondes" et "durables" sur une victime encore en vie aujourd'hui et probablement sur l'autre, décédée par la suite d'une surdose d'héroïne.
George Pell a quitté le tribunal entouré de cinq policiers et de gardes du corps pour le protéger. Il devrait purger sa peine dans une prison de haute sécurité de l'état du Victoria. 

Un appel étudié en juin

George Pell, qui clame son innocence et a fait appel de sa condamnation, été reconnu coupable en décembre de pénétration sexuelle et de quatre chefs d'attentat à la pudeur contre les deux adolescents alors âgés de 13 ans. 
Son appel sera étudié par la Cour suprême de l’état du Victoria en juin qui décidera s’il est recevable ou non.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play