Budget : focus sur les comptes hors normes de la Nouvelle-Calédonie

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès
©NC la 1 ère
Le congrès a adopté hier, à l’unanimité, le compte administratif 2020. Une année marquée par la crise du covid, avec notamment l’emprunt contracté auprès de l’AFD, de plus 28 milliards CFP. Zoom.

L’endettement explose, l’investissement chute. Un point positif toutefois : les recettes fiscales se stabilisent. Un compte administratif hors norme avec un taux d’endettement en 2020 de 146%. 

L’effet de la crise sanitaire sur les comptes de la Nouvelle-Calédonie

L’impact de la crise a forcément eu des effets sur les budgets. Pour l’Avenir en Confiance, le gouvernement Santa a pu combler le manque de financement grâce à l’emprunt contracté auprès de l’État. Quid du gouvernement Mapou, face à la crise sanitaire actuelle. Virginie Ruffenach est la Présidente de Groupe.

Aujourd'hui,  cette crise de 2021, est annoncée par le président du gouvernement à environ 48 milliards de francs, et il y a la fameuse subvention de l’état à hauteur de 4,8 milliards mais ça ne fait pas 48 milliards, donc nous attendons impatiemment que le président du gouvernement nous indique de quelle façon il va organiser le financement de cette crise sanitaire.

Virginie Ruffenach, présidente de l'Avenir en Confiance, membre du congrès

Ce compte administratif est dominé par le 1er confinement et la 1ère crise sanitaire liée au Covid. Le parti de Philippe Michel observe un rendement de taxes et d’impôts, des indicateurs dans le vert grâce à une consommation soutenue des ménages Calédoniens confinés au Pays. 

Cela ne veut pas dire que pour l’avenir tout est réglé, mais disons que dans notre malheur on a pu bénéficier de la solidarité nationale et d’une consommation soutenue, ce qui a permis de tenir “la boutique”.

Philippe Michel, membre du congrès et chef de groupe Calédonie Ensemble

Pour le Groupe UC/FLNKS et Nationaliste, ce compte administratif marque la fin d’un cycle de plus de 30ans de gestion des loyalistes. Pour Pierre-Chanel Tutugoro, des réformes s’imposent aujourd’hui, sur les comptes sociaux, sur la fiscalité, afin de rechercher d’autres sources de financements. 

De l’argent il faut aller en chercher, on est toujours dans cet état d’esprit, pouvoir compenser les souvenirs aux besoins de financement pour pouvoir accompagner le financement de cette crise.

Pierre-Chanel Tutugoro, secrétaire général de l'UC/FLNKS et nationaliste et membre du congrès

Pour la Nouvelle-Calédonie, la marge de manœuvre reste très restreinte. Elle doit faire face à une nouvelle diminution de ses investissements, qui s’établit désormais à 6 Milliards de Fcfp. Les élus du congrès continueront de parler gros sous aujourd’hui, avec l’examen de plusieurs délibérations portant modification des budgets de la Nouvelle-Calédonie pour l’exercice 2021.

Compte-rendu Cédrick WAKAHUGNEME