Championnats du monde de va'a vitesse : des Calédoniens en finale

va'a
Kaimana Bastien aux mondiaux de vitesse, le vendredi 12 août 2022, en Angleterre.
Kaimana Bastien aux mondiaux de vitesse, le vendredi 12 août 2022, en Angleterre. ©Xavier Feutch photography
L'Angleterre rassemble jusqu'au 16 août des rameurs d'un peu partout sur la planète, dont un club calédonien et une demi-douzaine de Cagous engagés en individuel. Plusieurs d'entre eux étaient à suivre, ce samedi en fin de journée, heure de Nouméa, en finale ou demi-finale. Le jeune Kaimana Bastien a pris la deuxième place du V1 500 mètres junior 19, en 2: 20.64.

MIS A JOUR AVEC MEDAILLE

C'est sa première participation, et il a offert à la Calédonie sa première médaille aux mondiaux de vitesse 2022. Kaimana Bastien est devenu vice-champion du monde ce samedi, du côté de Londres. Le rameur de dix-sept ans a terminé deuxième de la finale en V1 junior 19 sur 500 mètres, en 2: 20.64. A un fil du vainqueur puisque le Canadien Jasper Morris s'est imposé 2:20.62. Troisième, le concurrent de Rapa Nui Hariki Pinilla Huenten (2:21.17). Lire par ailleurs ici.

Un club et une demi-douzaine d'individuels

Loin du lagon calédonien, des rameurs cagous filent donc leur chemin dans ces IVF va'a world elite and club sprint championships. Ça se passe en Angleterre, jusqu'au mardi 16 août. Plus précisément à Dorney Lake, une base artificielle d'aviron proche de Londres qui appartient au prestigieux Eton college. Pour le va'a, les courses s'enchaînent depuis mercredi, heure de Londres (décalage horaire, moins 10 heures par rapport à Nouméa). 

Mondiaux va'a vitesse Le Mont-Dore Shell va’a participe en tant que club.
Le Mont-Dore Shell va’a participe en tant que club. ©Xavier Keutch photography

Alignés sur la ligne de départ, on croise des clubs, comme le Mont-Dore Shell. Ou des individuels, tels Titouan Puyo, Albert Mainguet,

Le Calédonien Albert Mainguet aux mondiaux de vitesse en Angleterre. août 2022
Le Calédonien Albert Mainguet aux mondiaux de vitesse en Angleterre. ©Xavier Keutch photography

Benjamin Legavre, Philippe Mainguet, Cynthia Mainguet,

Mondiaux va'a vitesse
Cynthia Mainguet sur la base de Dorney Lake. ©Xavier Keutch photography

Bertrand Schmitt ou... Kaimana Bastien.

Fierté familiale

Un jeune rameur dont la parcours est suivi avec attention et fierté par sa famille depuis Nouméa. Croisé à Nouméa ce samedi matin sur une initiation au va'a, son papa Christophe a répondu à Karine Arroyo et Lina Waka-Ceou. "Il a fait le meilleur temps des séries qu'il y avait en juniors dix-neuf ans", a-t-il souligné A savoir 2:22.26. "Il est qualifié. Qu'il gagne ou qu'il ne gagne pas, son objectif était d'arriver en finale. Maintenant, il va aller chercher le podium et tout ce qu'il faut." C'était peu avant la course, et Kaimana a relevé le défi.

>> Courses à suivre en direct ici