publicité

Les chauffeurs de Karuïa dénoncent une nouvelle fois les violences dont ils sont victimes

Pas de bus sur Tindu ce mardi. Une partie des chauffeurs de Karuïa a débrayé dans la matinée en solidarité avec leur collègue agressé, vendredi soir, à Kaméré. Ils réclament une meilleure prise en compte de leur sécurité à bord des bus.

© Michel Bouilliez
© Michel Bouilliez
  • Olivier Jonemann, Michel Bouilliez et Alix Madec (CM)
  • Publié le , mis à jour le
Dominique Moestar a vécu un très mauvais moment vendredi soir sur la ligne de Tindu. Il embarque six à huit jeunes devant le musée de la Nouvelle-Calédonie, mais sur la route, l’ambiance dégénère.
 

Un coup de poing dans la figure

L’oeil encore tuméfié, le chauffeur témoigne : « Arrivés sur la route de Kaméré, pour aller à Tindu, ils commençaient à foutre le bordel, à m’insulter, et je leur ai dit : écoutez, si vous continuez, je vais vous arrêter avant Tindu, sur le terre-plein » raconte Dominique Moestar. «  Du coup, je me suis arrêté sur le terre-plein pour les faire descendre, et il y en a un qui est venu vers moi, en capuche, comme d’habitude, et il m’a mis un poing sur la figure. Et voilà. Gratuit ». 
 

Des bus plus sécurisés

La cabine des bus actuels n’est pas totalement sécurisée ; c’est par la vitre ouverte de sa porte que le chauffeur a été violenté. Seule réelle protection pour les conducteurs de Karuïa, un ou des agent(s) de sécurité à bord.
«  Pour un exploitant, faire monter des agents de sécurité dans toutes les lignes dites chaudes, notamment dans les quartiers Nord, c’est l’idéal. Maintenant, d’après ce que je comprends, c’est un problème de budget » explique Jospeh Saliga, le directeur du GIE Karuïa bus. « Il y a eu quand même pas mal d’améliorations qui ont été mises, notamment dans le réseau Néobus, mais on aimerait bien avoir le même dispositif dans les lignes structurantes, notamment sur les nouveaux bus qui vont arriver ».
Les nouveaux bus qui seront mis en service courant octobre sont mieux équipés, la cabine du chauffeur est entièrement sécurisée.  Des conditions de protection qui devraient dissuader les fauteurs de trouble. 

Les bus Karuïa en tous cas reprennent leur service normalement ce mercredi. Les représentants des chauffeurs de la compagnie ont été invités à participer aux commissions de sécurité organisées par le Syndicat Mixte des Transports Urbain du Grand Nouméa. Elles se dérouleront dès la semaine prochaine.
Le reportage d’Olivier Jonemann et Michel Bouilliez 
RASSEMBLEMENT AGRESSION CHAUFFEUR KARUIA

Sur le même thème

  • transports

    Carsud : conducteur agressé, rotations arrêtées, agresseur interpellé

    Pas de rotation jusqu’au 11 août inclus! C’est la décision ce jeudi après-midi par la société Carsud et l’ensemble de ses conducteurs suite à l’agression ce matin d’un de leurs collègues. L'auteur présumé des coups a été interpellé en fin de journée.
     

  • transports

    Tanéo : nouveaux tarifs dès le 12 octobre

    Ce 12 octobre, les 140 nouveaux bus et 22 Néobus composeront  le tout nouveau réseau Tanéo. Il réunit CarSud, Karïua et le Néobus. La nouveauté : un titre de transport électronique: le pass’Tanéo. Pour les tarifs, une légère hausse : 225 francs pour un trajet dans une zone du réseau.

  • transports

    Sécurité renforcée pour les bus Carsud

    Aussitôt dit, aussitôt fait ! En début de semaine, la direction de Carsud annonçait un renforcement de la sécurité suite à l’agression d’une conductrice de la société à Dumbéa vendredi dernier. Plus d'agents et une vigilance accrue aux stations d'attente des bus et à bord des véhicules. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play