Circulation, confinement encore plus allégé, politique : l’actu à la 1 du lundi 15 novembre 2021

l'actu du matin
Actu 1 15 novembre 2021
©NC la 1ère
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie, avec la circulation perturbée ce matin, un nouveau cran dans l'allègement du confinement ou la vague de réactions au maintien du référendum le 12 décembre.

Circulation perturbée à Dumbéa et Ponérihouen

La reprise marquée ce matin par des difficultés de circulation. A Dumbéa, un suraccident (sans gravité) sur la voie express à hauteur de Kenu In a provoqué d'importants ralentissements. Le trafic est longtemps resté engorgé, jusqu'à Païta Sud. Et à Ponérihouen, un camion s'est encastré à une entrée du pont en X, le célèbre pont en métal et à une seule voie. Conséquence : la circulation bloquée. 

 

Accident grave hier à Bourail

Hier, le long week-end s’était déjà achevé par un grave accident à Bourail. Bilan : deux blessés graves et un blessé léger. Les faits se sont déroulés à l’embranchement de la RT1 et de la RT3. Un seul véhicule était en cause.

Six communes en vigilance jaune

Vigilance jaune aux fortes pluies et orages, ce matin, pour Koumac, Kaala-Gomen, Voh, Koné, Pouembout et Poya. 

Réouverture des gîtes, hôtels, nakamals et bars

Fin d’un long week-end quasi déconfiné, que beaucoup ont passé près de la rivière ou à la mer. Et les Calédoniens vont pouvoir prendre un peu plus l’air, avec la réouverture au public des gîtes et hôtels. C’est l’un des assouplissements du confinement allégé qui entrent en vigueur aujourd’hui. Tout comme l’ouverture des bars et des nakamals, en service à table uniquement. 

Couvre-feu à 23 heures

C’en est fini également des motifs de déplacements pour plus de trois heures et à plus de 10 km. Le port du masque reste obligatoire et le pass sanitaire est exigé dans la plupart des lieux recevant du public. Mais les rassemblements montent désormais à un maximum de 30 personnes et le couvre-feu est repoussé d’une heure : il s’étendra à partir de ce soir de 23 heures à 5 heures du matin.

En revanche, les discothèques, salles de concerts et de spectacles restent fermés pour le moment. Les compétitions et événements sportifs sont encore interdits. Et les particuliers ne peuvent toujours pas débarquer sur les îlots inhabités. 

Meilleure situation sanitaire 

Côté données sanitaires, pas de nouveau décès lié au virus, au bilan d’hier. Il reste à 272 morts depuis environ deux mois. Le taux d’incidence est désormais à 94 contaminations pour 100 000 habitants. Au Médipôle, quinze patients pris en charge au service de réanimation et seize autres en observation dans un hôtel de la province Sud. Quant à la vaccination avec un schéma complet, elle concerne désormais un peu plus de 71 % des Calédoniens de 12 ans et plus.

Manifestation contre la vaccination obligatoire et le pass

"Mobilisation citoyenne", ce matin, à Nouméa devant le gouvernement, contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire.  

"Questions pays"

Comment éviter une reprise de l’épidémie ? Sujet abordé dans Questions pays ce lundi, juste après le journal de midi, par Claudette Trupit et ses invités, des responsables médicaux, municipaux et  coutumiers seront dans nos studios.

Le référendum évoqué par Sébastien Lecornu…

Place à une semaine qui s’annonce très politique. D’abord parce que le référendum est bel et bien maintenu au 12 décembre, comme cela a été annoncé en fin de semaine dernière par le haut-commissaire.

Pour Sébastien Lecornu, interrogé hier matin sur la radio Europe 1, "Ce n’est pas parce que l’une des deux parties demande un report d’une date qui a été fixée que l’on peut le faire. Ce n’est pas le choix d’un camp contre un autre." Le ministre des Outre-mer a aussi déclaré qu’"il faudra redonner la parole aux Calédoniennes et aux Calédoniens d’ici juin 2023", ajoutant qu’"il y a urgence à redéfinir une clarté et un avenir".

…le Palika… 

En Calédonie, les réactions à cette annonce demeurent tranchées. Les loyalistes s’en satisfont, les indépendantistes la dénoncent. Dans un communiqué diffusé hier, le Palika ne mâche pas ses mots : il évoque une "provocation politique", une "déclaration de guerre contre le peuple kanak et les citoyens progressistes du pays", et mise, avec les autres partis et mouvements indépendantistes, sur "une stratégie de riposte à la hauteur de l’insulte faite".

…ou encore Dynamique autochtone

Dynamique autochtone, elle, prône une troisième voie. Un sujet que Basile Citre, animateur du mouvement, abordait ce lundi sur NC la 1ère dans l’invité de la matinale radio (à écouter ici). Hier soir, c'est Gilbert Tyuienon, de l'Union calédonienne, qui était l'invité du JT de 19h30.

Le référendum vu depuis votre commune

A l'approche du référendum, début aujourd'hui de notre rubrique "Dans ma commune", pour prendre le pouls de la population à l’approche de la troisième consultation d’auto-détermination. Votre état d’esprit, vos attentes : NC la 1ère est allée à la rencontre des habitants de La Foa. 
A retrouver ce soir au JT et aujourd'hui sur notre site

TGC, les mouvements patronaux inquiets

La TGC va-t-elle augmenter au 1er janvier 2022 ? C’est l’inquiétude des patrons. Ils s’interrogent sur les ambitions du gouvernement, de réformer la taxe générale à la consommation après la période difficile de crise sanitaire. Selon la CPME et le Medef, l’impact serait réel sur le pouvoir d’achat des Calédoniens. 

Aux championnats de France de judo 

Sur les tatamis, Teddy Riner a terminé avec le Paris SG à la troisième place du championnat de France de judo par équipes messieurs à Perpignan. C’était sa première compétition depuis les Jeux olympiques de Tokyo. Des championnats de France 1ère division qui ont vu la veille la victoire en moins de 90 kg du Calédonien Alexis Mathieu. Un Cagou sur la plus haute marche du judo français, ce n’était plus arrivé depuis Laurent Calleja en 1993.