Collecte, accompagnement, financements : Marie-Claude Hellouin, présidente de l’association Avec, invitée de la matinale

invités de la rédac
Marie-Claude Hellouin
Marie-Claude Hellouin, présidente de l'association AVEC. ©NC La 1ère
L’opération 100 francs organisée par l’association d'Aide volontaire et de soutien aux évacués calédoniens se poursuit jusqu’au 6 août. A cette occasion, sa présidente Marie-Claude Hellouin était l’invitée de la matinale radio, ce jeudi 21 juillet.

Cette année encore, l’association Avec sollicite la générosité de la population en organisant l’opération 100 francs. Depuis le 9 juillet, les bénévoles ont pris place devant plusieurs surfaces commerciales de la Grande terre pour plusieurs levées de fonds à destination des malades calédoniens évacués sanitaires à Sydney et en Métropole, quels que soient leur âge et leur pathologie. "Traditionnellement, depuis 40 ans, cet argent sert à améliorer le quotidien des malades calédoniens évacués sur le plan matériel et financier, et proposer aussi un soutien moral et psychologique en assurant le financement d’une prestataire de service qui visite les malades régulièrement dans les hôpitaux de Sydney", souligne Marie-Claude Hellouin, la présidente d'Avec.

Des actions perturbées par le Covid-19

La pandémie a fortement perturbé les actions de l’association ces deux dernières années. Pour sa présidente, tout n’est pas "complètement réglé" et ce malgré la réouverture des frontières car "il y a quand même des restrictions, notamment à Sydney. Les hôpitaux exigent le respect d’un isolement d’une semaine pour les accompagnateurs qui n’est pas pris en charge par la Cafat. Si le séjour du malade est court, nous essayons donc de dissuader les proches de partir". Marie-Claude Hellouin précise par ailleurs que la prise en charge concerne l’hébergement ou le billet d’avion et dans certains cas, cela se traduit par une participation financière."Certaines personnes s’imaginent que l’on va tout prendre en charge. Mais aider, ce n’est pas assister".

Accompagner et rassurer

L’an dernier, 390 malades ont été pris en charge par l’association Avec, pour un montant de près de 5 millions CFP. Mais cette année, les évacués sanitaires pourraient être plus nombreux en raison de la pénurie de médecins sur le Caillou. "La situation nous inquiète, surtout pour les malades. Certains examens ne sont plus possibles au CHT, il faut donc partir mais se faire soigner en Australie reste une expédition pour de nombreux Calédoniens", souligne Marie-Claude Hellouin.

L’association fête ses 41 ans d’existence

L’accompagnement et les indemnités versées aux malades et à leurs proches ont évolué ces dernières années, assure la présidente de l’association. Le fonctionnement et les actions sont assurés principalement par des bénévoles. "Ce n’est jamais assez pour mener à bien toutes les actions", précise-t-elle, "mais heureusement d’anciens malades viennent prêter main-forte". L’association d’Aide volontaire aux évacués calédoniens, créée en 1981, compte à ce jour une quarantaine de bénévoles.

Entretien complet avec Sheïma Riahi à retrouver ici.