Compte administratif, justice, discours d'Emmanuel Macron : l’actu à la 1 du mercredi 10 novembre 2021

actu en bref
Compte administratif, justice, discours Emmanuel Macron : l’actu à la 1 du mercredi 10 novembre 2021
©Nc1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec le compte administratif de 2020 adopté par le congrès, la justice pour l'accident de taxi boats, le discours d'Emmanuel Macron, le report ou non du référendum.

“Vaccinez-vous” : l’appel d’Emmanuel Macron aux Français

Sans surprise, le président n’aura pas parlé de la Nouvelle-Calédonie lors de son allocution. Parmi les annonces, pour les plus de 65 ans le maintien du pass sanitaire sera conditionné à la dose de rappel à partir du 15 décembre. Concernant la réforme des retraites : selon lui "les conditions ne sont pas réunies aujourd'hui pour relancer ce chantier". Il annonce aussi la construction de nouveaux réacteurs nucléaires "pour garantir l'indépendance énergétique de la France"

Le point sanitaire 

Au dernier point sanitaire, deux décès supplémentaires sont à déplorer, pour un total de 271 victimes du covid depuis début septembre. 54 nouveaux cas positifs ont été confirmés. En légère hausse, le taux d’incidence sur 7 jours passe à 138 cas pour 100 000 habitants.

Maintien ou report du référendum : le sénat coutumier demande un an de deuil kanak 

Emmanuel Macron a reçu un courrier du sénat coutumier pour le report du référendum. L’institution décrète un an de deuil kanak à partir du 6 septembre. Plus de 50% des décès liés au Covid concernent des personnes d’origine kanak. Un traumatisme selon l’institution qui se positionne donc en faveur du report de la consultation.

Même requête du «comité stratégique indépendantiste de non-participation». Il a été constitué hier et réuni l’ensemble des mouvements indépendantistes, notamment le FLNKS, le MNSK et l’USTKE. Pour lui, la campagne électorale sera inéquitable et inquiétante. Un comité qui rappelle que l’Etat devra assumer les conséquences du maintien du référendum le 12 décembre. À noter également, que ce mardi à l’assemblée nationale à Paris, le député Philippe Gomès a interrogé le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, sur les "intentions" du gouvernement concernant le maintien du référendum au 12 décembre. Le ministre n'a pas apporté de réponse claire, évoquant un dialogue à venir.

En attendant qu’une décision soit prise, l’organisation de ce scrutin se poursuit. Extension de l'amplitude horaire pour les bureaux de vote, limitation du nombre d’électeurs, vaccination et tests… les dispositions sont nombreuses à cause de la crise sanitaire. 

Le compte administratif de 2020 adopté par le congrès 

Le congrès a adopté ce mardi le compte administratif 2020 de la Nouvelle-Calédonie. Une année marquée la crise sanitaire avec l’emprunt « Covid » de plus de 28 Milliards contracté par le gouvernement pour soutenir l’activité économique notamment. La dette de la Nouvelle-Calédonie s’élève à plus de 61 milliards.

Justice pour l’accident de taxi boat 

Trois morts et trois blessés graves. Quatre ans après le terrible accident de taxi boats en avril 2017 à l’Anse-Vata. Le procès était de retour en appel devant le tribunal de Nouméa, ce mardi. En première instance en novembre 2020, le gérant de la société avait été condamné à trois ans de prison pour des manquements liés à la sécurité. Délibéré le 18 janvier 2022.

COP26 : la fin du charbon ? 

Lors de la conférence climat de Glasgow, une quarantaine de pays se sont engagés à sortir du charbon dans les décennies à venir afin de limiter le changement climatique. L'Australie n'a pas signé cet engagement. Selon le patronat australien, près de 300.000 emplois dépendent du charbon.

Zoom sur le kava 

Parlons kava. Une plante et une boisson très populaire dans les îles du Pacifique sud. À Fidji, un groupe de travail en a étudié le marché. Conclusion : le kava est le premier produit d’exportation à Fidji et au Vanuatu. Même le coprah et le cacao du Vanuatu arrivent après, comme les produits de la canne à sucre, du gingembre et du curcuma à Fidji. Dans cet archipel, il a rapporté, en 2020, 43,6 millions de dollars et 55, 7 millions pour le Vanuatu soit 4 milliards et demi de francs pour le premier et 5 milliards 7 pour le second.

Le gouvernement vanuatais a d’ailleurs bien compris qu’il y avait là une source de financement pour les caisses publiques : il a décrété une nouvelle taxe à l’exportation de 2 % sur le kava à compter du 1er janvier prochain. Les exportateurs n’ont pas vraiment pu s’y opposer vu les recettes, en revanche, ils s’insurgent de la méthode. Cette taxe, la 3ème prélevée sur le kava, s'impose à eux, affirment-ils, sans concertation préalable. Les exportateurs estiment que c’est faire courir un risque à la première source de revenus de la population face à de nouveaux concurrents qui montent sur le marché international à l’image des îles Salomon.