Confinement, eau potable, nickel et pluie : l'actu à la 1 du samedi 2 octobre

l'actu du matin
Actu 2 octobre
©NC la 1ere
L'essentiel de l'actualité de ce samedi avec la prolongation du confinement, le casse-tête de l'eau potable en cette période de confinement dans les squats, des coupures de courant qui pèsent sur le Nickel en Chine et deux jours qui s'annoncent pluvieux sur le Caillou.

Le confinement de la Nouvelle-Calédonie est prolongé de deux semaines, en deux phases

129, c’est le nombre de décès depuis 22 jours et 56 patients sont en réanimation. Le confinement est prolongé de deux semaines, de façon stricte jusqu'au 10 octobre, avec peut-être une adaptation du 11 au 17. Des aménagements pourraient être envisagés pour certaines activités économiques et sociales à partir du 11 octobre, avec une reprise progressive de l’école. Un pass sanitaire pour les vaccinés est "en concertation". Les réactions ne se sont pas fait attentre. L’annonce de la prolongation est diversement appréciée. Si chacun a conscience de la nécessité de protéger la population, ils sont plusieurs à demander des aménagements rapides.

Squats : le casse-tête de l'eau potable en cette période de confinement

Le confinement strict qui est prolongé pour une quatrième semaine, voire une cinquième en fonction de l’évolution de la situation, c’est le casse-tête qui se poursuit pour beaucoup de familles démunies qui n’ont pas ou peu accès aux services de base. Et un besoin est particulièrement criant selon la cellule solidarité du gouvernement : l’eau potable. Cette semaine des cuves ont été installées au squat du Caillou bleu, à Dumbéa, et à Nouville. Une opération rendue possible grâce à un vaste élan de solidarité.

Vers une réduction des frais funéraires en cette période de crise sanitaire ?

L’éveil océanien, Unité Pays, Générations NC et Calédonie ensemble, quatre groupes du conseil municipal de la ville de Nouméa qui interpellent la maire, Sonia Lagarde. Leur proposition : réduire les frais funéraires en cette période de crise sanitaire. Des frais qui sont parfois exorbitants pour certaines familles, qui ont connu plusieurs décès en quelques jours. Le prochain conseil municipal doit se tenir le 21 octobre, mais l’éveil Océanien espère que cette décision sera prise rapidement. A noter également que la Nouvelle-Calédonie a évoqué dans ce cadre l’idée d’une aide pour certaines familles, de la même façon, les tarifs des pompes funèbres pourraient encadrés en cette période particulière. 

Assemblée de la province des Îles : des aides pour les entreprises

50 millions de francs, c’est le montant pour aider les entreprises de la province des Îles, c’était l’ordre du jour de l’assemblée de province des Îles. A noter également, que la province des Îles a acté la prise en charge des frais mortuaires sur Nouméa pour aider les familles des défunts en attendant que les corps soient rapatriés sur les îles. Enfin, malgré le confinement, les subventions pour les associations qui portent des événements ont été maintenues en attendant une date de report.

Covid-19 : les critiques de Sonia Backès envers Louis Mapou

La présidente de la province Sud a écrit une lettre ouverte à l’attention du président du gouvernement. Sonia Backès reproche à Louis Mapou de ne prendre en compte aucune des recommandations de la province Sud. Elle réitère notamment sa demande à ce que la pêche de subsistance soit autorisée. Que les marchés rouvrent et que le nombre de personnes accompagnant leurs défunts soit augmenté à 20 personnes. Générations NC communique également après les annonces du Président Mapou. Le parti de Nicolas Metzdorf réclame la mise en place du pass vaccinal pour permettre aux personnes vaccinées de reprendre une vie normale et pour relancer l’économie. 
 

Vaccination : l'USTKE interpelle le patronat

Dans un communiqué, l’USTKE interpelle ce samedi le patronat au sujet de pressions exercées par des directions sur les salariés non vaccinés. Le syndicat, mécontent, dénonce cette attitude engendrant selon lui une catégorisation discriminatoire entre les employés. L’USTKE indique aux organisations patronales que la délibération N° 44 sur l’obligation vaccinale ne doit pas "servir d’alibi pour dégraisser et se séparer du personnel sans cause réelle et sérieuse". Le seul ennemi commun, ajoute le syndicat "c’est le virus".

Où se faire vacciner, aujourd’hui samedi ?

  • Vaccinodrome au parc Fayard, de 8 heures à 16 heures, sans rendez-vous. 
  • Vaccinodrome au foyer vietnamien de Tina, de 10 heures à 17 heures, sans rdv.
  • Hôtel de ville de Nouméa, de 8 heures à 18 heures, sans rdv.
  • Centre de Ko We Kara, de 8 heures à 18 heures, sans rdv (20 53 00). 
  • Cafat Receiving, de 8 heures à midi, sans rdv (25 58 18 ; 05 00 33).
  • Vaccinodrome à Koné, salle omnisports Robert-Saggio, de 8 heures à 20 heures, sans rdv. 
  • Sans rdv, CMS de Chepenehe (45 12 79 ; 05 00 90), Wé (45 12 12 ; 05 00 90), Ouvéa (45 71 10; 05 00 90) et La Roche (45 42 12 - 05 00 90).

Nickel : les coupures de courant étranglent l'atelier du monde

Les contrats à terme sur le charbon chinois ont atteint un record. La Chine est confrontée à une pénurie à l'approche de sa fête nationale. De nombreuses usines sont fermées ou tournent au ralenti. La demande de matières premières s’en ressent, les cours du nickel ont baissé.

Un décès sur nos routes à Boulouparis

Un jeune d’une vingtaine d’années, originaire de Boulouparis, a trouvé la mort dans un accident de voiture volée à Tomo, selon nos confrères des Nouvelles calédoniennes. Une enquête est ouverte pour retrouver d’éventuels complices afin de déterminer les circonstances du drame.

Un week-end qui s'annonce pluvieux

Une vigilance jaune fortes pluies et orages est en cours sur Ouvéa, Lifou et sur la côte est de Touho à Yaté. Des averses localement modérées sont prévues en matinée sur le nord des Loyauté, puis gagnent la côte est dans la journée.

L'Australie pourrait rouvrir ses frontières bientôt

L'Australie commencera à rouvrir ses frontières le mois prochain, a annoncé vendredi le Premier ministre Scott Morrison, 18 mois après l'interdiction faite aux citoyens de voyager à l'étranger sans autorisation.