Congrès : le groupe UNI passe de douze à onze membres

congrès de nouvelle-calédonie
Séance du Congrès spécial usine du Sud, 14 septembre 2020, Charles Washetine
©Gaël Detcheverry / NC la 1ere
L'Union nationale pour l'indépendance ajuste la composition de son groupe au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, pour cause de changement à l'échelle du gouvernement. L'UNI perd une voix au passage.

Qui dit nouveau gouvernement calédonien, dit conséquences sur le Congrès - rappelons que le premier est en grande partie formé par des élus du second. Exemple avec l’Union nationale pour l’indépendance qui vient d’ajuster la composition de son groupe, ce vendredi 16 juillet.


Liste unitaire du Sud

Louis Mapou entrant au gouvernement, qu’il préside désormais, l’élu UNI quitte l’hémicycle du boulevard Vauban. Or, il y est arrivé à travers la liste unitaire présentée par le FLNKS pour les provinciales de 2019 dans le Sud. Et le prochain nom disponible sur cette liste est celui d’Aloisio Sako, qui entendait rallier le groupe UC-FLNKS du Congrès.

Trois départs, deux retours

Résultat : le groupe UNI passe de douze à onze personnes. Victor Tutugoro et Patricia Goa en disparaissent également, au profit de Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaiwé qui figuraient dans le seizième gouvernement mais ne sont pas dans le dix-septième. Jean-Pierre Djaïwé remplace au passage Louis Mapou comme président du groupe UNI, avec pour vice-présidente Ithupane Tieoue.