Covid-19 : au point presse du lundi 13 septembre, un deuxième décès annoncé, la barre des 100 000 primo-vaccinés franchie, adaptation du sas

coronavirus
Conférence Gouvernement lundi 13 septembre
©Charlotte Mannevy / NC La 1ère
Alors que la Nouvelle-Calédonie entrait dans sa deuxième semaine de crise Covid, elle apprenait, lors du point presse au gouvernement, qu'un deuxième décès a eu lieu en lien avec la pandémie. Il s'agit à nouveau d'une personne âgée, qui a succombé dans la nuit de dimanche à lundi.

L'annonce d'un nouveau drame. Une personne âgée souffrant de plusieurs pathologies est morte dans la nuit de dimanche à lundi des suites du virus Covid, a-t-il été déclaré au cours du point presse tenu ce matin au gouvernement.

Un bilan de 821 cas

Celui-ci avait commencé par le décompte du nombre de cas : en tout, 821 depuis le lundi 6 septembre. Au cours de la journée de dimanche, a-t-on appris, 256 nouveaux cas ont été détectés positifs au virus, confirmés par tests PCR (109) ou antigéniques rapides (147).

Sept personnes en réanimation

"Sept patients sont actuellement hospitalisés en réanimation", a précisé le Dr Sébastien Mabon, de la DASS, en évoquant "un important turn-over de ces patients""80 % des patients actuellement hospitalisés ne sont pas vaccinés. La vaccination est actuellement notre seule mesure de prévention de la maladie", a-t-il aussi déclaré.

Toute personne qui a eu un test positif, que ce soit un TROD ou un test PCR, est considéré comme guéri au bout de dix jours ou dix jours après le début de ses symptômes.

Dr Mabon, DASS

 

Barre symbolique

Et à ce sujet, la barre des 100 000 personnes vaccinées avec une première dose a été franchie ce week-end, touujours selon la direction des Affaires sanitaires. "Un résultat extrêmement encourageant." Le 6 septembre, à la veille du confinement, le gouvernement annonçait 86 754 personnes ayant reçu une première dose.

Vers un confinement prolongé

"La population doit s’attendre à un prolongement du confinement, qui n'a pas encore été acté", a enchaîné le porte-parole de l’exécutif, Yannick Slamet. "Il est déterminant et il sera déterminé, surtout, par la vitesse de propagation du virus."

Le principal objectif est le ralentissement de la propagation du virus, qui est en phase ascendante.

Yannick Slamet

 

A propos d'un couvre-feu

Une des mesures "qui éventuellement pourrait être prise", dixit le membre du gouvernement, est la mise en place d’un couvre-feu - cette mesure dès mardi soir a été annoncée ce matin à NC la 1ere par le haut-commissaire Patrice Faure. "Elle doit être discutée ce soir avec les institutions", a repris Yannick Slamet, sachant qu'une telle décision relève de l'Etat.

Le couvre-feu sera décidé parce qu'il y a eu constat que dans certains quartiers, il y a encore des gens qui se promènent la nuit, sans précaution aucune.

Yannick Slamet, porte-parole du gouvernement

 

Des patients Covid + orientés vers les hôtels

Le gouvernement, lui, est revenu sur l’adaptation du sas sanitaire à l’arrivée en Nouvelle-Calédonie, évoquée dès dimanche soir par Isabelle Champmoreau au journal télévisé.

Afin de soulager les établissements hospitaliers, il a été décidé d'orienter les personnes atteintes du Covid-19, qui ne présentent que peu de symptômes et qui ne peuvent pas s'isoler à domicile, vers les hôtels réquisitionnés par le gouvernement.

Yannick Slamet

 

Déjà des passagers partis finir leur quarantaine chez eux

Par conséquent, "les passagers qui effectuaient une quarantaine dans un hôtel réquisitionné devront terminer leur confinement à domicile. Et à l'issue de leur confinement à domicile, ils seront soumis à un test PCR", a confirmé Yannick Slamet, en signalant que certains étaient déjà rentrés chez eux. 

Pour solutionner le pic de personnes positives, on a recours à la réquisition de tous les hôtels et comme on n’a pas assez de place, il a été décidé d’adapter le sas sanitaire. C’est une adaptation, le sas est toujours en vigueur.

Yannick Slamet


Des vols de rapatriement évoqués

Autre précision : les conditions d’entrée sur le Caillou ne sont pas remises en cause à ce stade. Tous les vols à destination de Nouméa restent suspendus jusqu’à nouvel ordre, à l’exception de ceux transportant du personnel médical. Des vols de rapatriement pour les Calédoniens bloqués à l’extérieur seront toutefois organisés, est-il promis, sans plus de précision pour le moment.

Revoyez le point presse de ce lundi 13 septembre :