Covid-19: le gouvernement fait évoluer son protocole de septaine pour les personnes vaccinées

coronavirus
Covid-19 : trois nouveaux cas « faiblement positifs » détectés en quatorzaine
©Ann-Claire Gourinat

Depuis le 13 mai, seuls les passagers arrivant en Calédonie et justifiant des deux doses du vaccin Pfizer ou Moderna pouvaient réaliser une septaine, au lieu d'une quatorzaine. Mais le protocole évoluera à partir du 22 juin et s'étendra à d'autres personnes. Eléments de réponses.

"La quarantaine de sept jours est désormais ouverte aux personnes ayant reçu une dose de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna), soit après une contamination avérée au Covid-19, soit en complément d'une vaccination avec l'Astrazeneca." L'annonce a été faite ce mercredi 16 juin, par le gouvernement calédonien. Le nouveau protocole, collégialement approuvé, et élaboré par la Dass, entrera en vigueur le 22 juin. Depuis le 13 mai 2021, seules les personnes complètement vaccinées au Pfizer ou au Moderna pouvaient prétendre à réaliser une quarantaine de sept jours au lieu de quatorze, dans un hôtel réquisitionné de Nouméa. Mais le protocole va évoluer. 

Qui est concerné par ce nouveau protocole ?


Pourront désormais prétendre à ce protocole, les passagers qui déclareront : 

- avoir reçu au moins une dose du vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna, et qui peuvent fournir la preuve d’une infection ancienne au Covid-19 ;
- avoir reçu une dose du vaccin AstraZeneca, complétée par une dose de vaccin Moderna ou Pfizer/BioNTech.

Comment se font les démarches ?

La déclaration de santé doit se faire via le formulaire de demande d'entrée en Nouvelle-calédonie, disponible sur le site du gouvernement. En terme de justificatifs, les passagers doivent fournir : une copie du certification de vaccination, et éventuellement, un document attestant une ancienne infection au Covid-19. 

"Le protocole permettra de s’assurer que la personne vaccinée est bien immunisée et non contagieuse." précise le communiqué du gouvernement. Une seule chose ne change pas : tout voyageur doit fournir le résultat d'un test PCR négatif, réalisé moins de 72 heures avant son départ.