Covid-19 : le gouvernement souhaite mettre fin au dispositif d’aide exceptionnelle au 31 décembre

coronavirus
Congrès NC
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a déposé sur le bureau du Congrès un projet de délibération portant sur la fin du dispositif d’aide financière exceptionnelle, versée aux personnes bloquées à l’extérieur du territoire. Un texte qui devrait être prochainement examiné au Congrès.
Cette délibération prise le 11 avril dernier, avait permis à l'exécutif d'instituer une aide financière exceptionnelle, au profit des Calédoniens bloqués à l’extérieur du territoire, suite à la décision de fermeture des frontières.
 

53 millions de francs cfp

Un coup de pouce d’un montant de 7 000 francs par jour pour une personne seule et 10 500 francs par jour pour un couple, avec une majoration de 1 750 francs par enfant. Objectif : compenser une partie des dépenses d’hébergement et d’alimentation courante, supportée par ces personnes à rapatrier. 

Au 30 septembre 2020, 412 demandes d’aides financières ont été recensées, pour un montant total de plus de 53 millions de francs cfp. Suite aux opérations de contrôle des pièces justificatives, des demandes de remboursement pour un montant total de plus de 2,5 millions de francs cfp ont été effectuées. Les contrôles se poursuivent à ce jour. 

S’il reste encore des calédoniens bloqués à l’étranger, à ce jour, le gouvernement l’assure : « il n’existe plus aucun foyer en attente d’une date de rapatriement et bénéficiant d’une aide financière ». 
 

Vers une fin au 31 décembre 2020?

Or de nouvelles demandes d’aide sont déposées sur le bureau du gouvernement, s’agissant « soit de personnes encore bloquées à l’étranger, soit de personnes déjà rentrées, mais déposant leur demande a posteriori ». Trois demandes ont d’ailleurs été réceptionnées au cours du mois de septembre. 

Selon l’exécutif, il s’agit dans la plupart des cas, « de demandes inéligibles, en raison de l’absence de billet retour acheté avant le 30 mars, pour une date de retour prévue avant le 31 mai ». Le dispositif pourrait prendre fin au 31 décembre 2020

Le texte adopté ce mardi en collégialité au sein de l’exécutif, devrait prochainement être examiné par le Congrès.

Retrouvez le projet de délibération : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live