Covid-19 : s'informer et se signaler si vous êtes hors de la Nouvelle-Calédonie

coronavirus
passagers tontouta
©NC LA 1ÈRE
Suite à l'annonce du gouvernement de fermer l'aéroport de La Tontouta aux arrivées internationales, un grand nombre de Calédoniennes et de Calédoniens est bloqué à l'étranger ou en métropole. Voici quelques informations pratiques pour vous signaler. 
Ce samedi matin, Christopher Gygès annonçait qu'un plan de rapatriement et d'assistance des résidents calédoniens à l'étranger ou en métropole est en train d'être mis en place. Il insiste sur le caractère prioritaire pour le rapatriement. 1500 personnes seraient à ce jour, encore en métropole ou à l'étranger. Les autorités compétentes doivent quantifier ces personnes et instaurer des priorités, dans les prochaines heures.
 
Pour toutes informations, voici les numéros pour les personnes concernées par ces rapatriements : 
 
  • Depuis la Nouvelle-Calédonie, contacter le 05.05.05, une plateforme d'informations et d'assistance ouverte 24h/24h.
  • Depuis l'étranger, contacter l'ambassade de France la plus proche. Cliquez ici pour plus de détails ou le +687 20.77.14
  • Depuis la France, contacter la Maison de la Nouvelle-Calédonie au 01 42 86 70 00

La province Sud met également en place un formulaire et une adresse mail dédiée : urgence.covid19@province-sud.nc
 

Un groupe pour les Calédoniens en Australie

Marie Gittard, qui vit à Sydney, s'occupe de plusieurs associations et travaille en lien avec le consulat à Sydney et l'ambassade à Canberra. Elle est l'une des créatrices du groupe de discussion baptisé "NC Solidarité" , disponible sur l'application What's App, pour les Calédoniens bloqués en Australie.

"Nous avons déjà créé 5 groupes de Covid-19 /solidarité et avons aidé pas mal de jeunes Français à retourner chez eux en 4 jours. Nous avons eu près de 1500 échanges non-stop avec eux et les parents de France qui sont angoissés. Avec les Calédoniens bloqués, je commence à avoir des appels d'où la nécessité de créer ce groupe pour répondre a leurs questions"  explique Marie Gittard.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live