Covid-19 : un premier cas de variant Omicron détecté en Nouvelle-Zélande

océan pacifique
Nouvelle-Zélande : le consulat lance un programme de financement de projets ouvert à la Nouvelle-Calédonie
©Unsplash
Ce jeudi 16 décembre, les autorités néo-zélandaises annoncent qu'un premier cas positif au variant Omicron a été détecté. La personne contaminée se trouve à Christchurch. Elle a été immédiatement isolée dans un hôtel.

La nouvelle est tombée ce jeudi : le pays du long nuage blanc recense son premier cas positif au variant Omicron. Une première, alors que l'Australie a elle, été touchée fin novembre. La personne contaminée est actuellement isolée dans la ville de Christchurch, dans le sud du pays, dans un hôtel. Elle arrive d'Allemagne, a transité via Dubaï, et est doublement vaccinée avec le vaccin Pfizer. 

Suite à cette annonce, les experts néo-zélandais de la santé pressent le gouvernement local de retarder l'ouverture des frontières, de reconsidérer l'isolation à domicile et de restreindre l'arrivée de passagers en provenance du Royaume-Uni. En effet, le pays a récemment enregistré près de 80 000 cas positifs au variant Omicron en une seule journée. Les dernières données de l'organisation mondiale de la santé annoncent que le variant Omicron se répand à une vitesse sans précédent et devrait probablement dépasser les caractéristiques de transmission du variant Delta.

La Nouvelle-Zélande va-t-elle revoir l'assouplissement de ses mesures ?

Fin novembre, Chris Hipkins, le ministre en charge de la lutte contre la Covid-19, avait annoncé que les voyageurs kiwis entièrement vaccinés revenant de tous les pays ne seraient plus tenus de rester en isolement à l'hôtel mais à la maison, à partir du 14 février 2022. Pour les citoyens néo-zélandais et les résidents revenant d'Australie, la date était fixée au 17 janvier. Et pour tous les vaccinés, quel que soit leur pays d'origine, la date retenue était le 30 avril.

Mais avec l'arrivée d'Omicron, la Première ministre Jacinda Ardern, a indiqué en début de semaine, que ces dates pourraient bien changer. Maintenant que le variant est officiellement entré sur le territoire néo-zélandais, quelles décisions seront prises ?

Pour Michael Baker, expert santé, le gouvernement doit décider s'il souhaite garder le variant hors du pays ou bien faire en sorte de vivre avec. Il recommande de repousser l'ouverture des frontières aux Australiens d'un mois et de repousser la suppression de la quarantaine à l'hôtel.

Pour rappel, en mars 2020, alors que la Covid-19 se propageait sérieusement dans de nombreux pays, la Nouvelle-Zélande était le premier territoire à fermer strictement ses frontières aériennes et maritimes. Une mesure considérée comme l'une des plus sévères au monde; peu de temps après, beaucoup ont suivi la même directive.