Cyclone Donna : Thio, Yaté et Maré en alerte 2 mardi soir, les alertes levées pour neuf communes du nord

cyclones
Photo Ouvéa cyclone coctiers vent pluie Donna 8 mai 2017
A Ouvéa, ce lundi 8 mai. Iaai devrait être la première région de Nouvelle-Calédonie concernée par le cyclone Donna. ©Sabine Weneguei
La Sécurité civile de Nouvelle-Calédonie a ajusté les niveaux d'alerte cyclonique à l'approche de Donna. Les alertes sont levées sur neuf communes de la province Nord. Une partie de la côte Est, Ouvéa et Lifou restent en alerte 2. Thio, Yaté et Maré seront elles aussi en alerte 2 à 17 heures.
Toutes les alertes cycloniques ont été levées ce mardi 9 mai, au matin, sur une partie de la province Nord, a annoncé la Sécurité civile de Nouvelle-Calédonie. Cela concerne les communes suivantes : Poya, Pouembout, Koné, Voh, Kaala-Gomen, Koumac, Ouégoa, Belep et Pouébo. Le détail à retrouver dans la carte ci-dessous.

Carte des alertes - 9 mai à 11h30
Carte des alertes - 9 mai à 11h30

Et dans ce document de la Sécurité civile.

Communiqué évolution alertes cycloniques cyclone Donna mardi 9 mai 2017


Qui reste en alerte 2?

Mais Lifou et Ouvéa demeurent en alerte 2, de même que les communes de Hienghène, Touho, Poindimié, Ponérihouen, Houaïlou, Kouaoua et Canala. 

Qui passe en alerte 2 à 17 heures ?

Autre information nouvelle de ce mardi matin : Thio, Yaté et Maré basculeront en alerte 2 aujourd’hui, à 17 heures. Elles seront en effet concernées de près par la progression du phénomène climatique Donna, et par ses conséquences en termes de pluie, de vent et de risques d'inondation ou de submersion marine.

Le point avec le bulletin météo de 7h30

Selon le bulletin météo publié vers 7h30 aujourd’hui, Donna se situait à 5 heures par 18.8 Sud, 166.0 Est. C'est-à-dire à environ 230 km dans le nord-est de Pouébo et 210 km dans le nord nord-ouest d'Ouvéa. Sa pression au centre était estimée à 951 hectopascals et il se déplaçait vers le sud sud-est à environ 15 km/h. Il générait près de son centre des vents de 165 km/h, avec des rafales à 230 km/h. 

Le centre de Donna attendu sur Ouvéa en fin d'après-midi

Le cyclone va poursuivre sa route vers le sud sud-est. Son centre devrait passer sur Ouvéa en fin d'après-midi. Ensuite, sa trajectoire le fait passer entre Maré et la pointe Sud de la Grande Terre, puis s'éloigner vers le sud sud-est à partir de demain après-midi.

Trajectoire cyclone Donna mardi 9 mai 7h31
La trajectoire du cyclone Donna telle qu'observée et prévue, dans sa mise à jour de ce mardi matin à 7h31. ©Météo France NC

Encore en cyclone sur Iaai et le nord de Lifou

Donna va continuer à s'affaiblir au stade de cyclone tropical, puis de dépression tropicale forte. Il devrait toutefois encore être au stade de cyclone en arrivant sur Ouvéa et le nord de Lifou. En conséquence, les conditions se dégradent aujourd'hui et la nuit prochaine aux Loyauté, sur la côte Est, et jusqu'à demain matin sur la pointe Sud et le sud de la côte Ouest.

Les prévisions de vent  

Le phénomène pourrait générer sur Ouvéa et Lifou des vents moyens de 120 à 130 km/h avec des rafales à 180 km/h. Sur la côte Est et Maré, les vents seront un cran en-dessous (rafales à 130 km/h). Sur le Sud et le Sud-Ouest, des rafales à plus de 100 km/h sont prévues dans la nuit et demain matin.

Risques de crue, de très forte mer et de submersion marine

Les fortes pluies pourront atteindre 200 à 300 mm en 24 heures sur la moitié sud de la côte Est et aux Loyauté, pouvant générer des débordements rapides des cours d'eau, surtout sur le sud de la côte Est mais aussi par endroits sur le sud de la côte Ouest. Des vagues de plus de six mètres sont à craindre sur Ouvéa et sur Lifou aujourd'hui, s'ajoutant à un risque de submersion marine (c'est-à-dire une élévation du niveau moyen de la mer) renforcée au moment de la marée haute, à 17h15. 

Se mettre en sécurité

Des centres d'hébergement ont été déployés dans les communes. L'alerte 2, c'est en effet l'interdiction de circuler, il faut rester chez soi. Mais si la maison ne semble pas assez solide ou se trouve dans une zone à risque, que ce soit de crue, d'éboulement ou de glissement de terrain, mieux vaut rejoindre un lieu d'accueil dès le niveau d'alerte numéro 1.

Direction les internats à Maré

Maré annonçait mardi matin que trois centres dhébergement d'urgence étaient prévus, à partir de 16 heures, dans les internats de Tadine, de La Roche et de Tarembeu. Il était demandé d'amener, si possible, des couvertures et de quoi manger. A noter la cellule d'information joignable, pour Maré, jusqu'à 20 heures au 45 41 07 et en dehors de cet horaire au 18.

Trois centres à Thio, un à Yaté

A Thio, concernée par l'alerte 2 à 17 heures ce mardi, la mairie a ouvert trois centres : non plus la salle du comité d’entreprise de la SLN à Thio Village mais la cantine du collège public, ainsi que les locaux de la SNSM à Bota Méré et l’école privée Saint-François à Thio Mission. La mairie demande à ceux qui s’y rendraient de se prémunir du minimum vital. Un numéro de téléphone pour tous renseignements concernant Thio, le 70 11 77. Concernant Yaté, dont le passage en alerte 2 était aussi prévu ce mardi à 17 heures, c'est vers la salle polyvalente que les habitants peuvent se diriger. 

Trois à Ouvéa et deux à Lifou

Mais les premières à être touchées devraient être les Loyauté. Ouvéa a déployé une cellule de crise et préparé trois sites. Depuis 14 heures hier, le collège public à Lekine, la salle omnisports de Nimaha et la mairie à Wadrilla abritent les familles à la recherche d'un refuge. La voisine de Lifou a ouvert à la population les internats des collèges Laura-Boula, à Wé, et Hnaizianu, à Chépénéhé. Rappelons que tous les établissements scolaires sont fermés aujourd'hui. Et pour finir, un rappel des consignes à respecter, pour la sécurité de tous, en contexte d'alerte 2. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live