La campagne de vaccination anti-Covid est lancée en Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Lancement de la campagne de vaccination anti Covid 19 en Calédonie, 20 janvier 2021
Après diverses personnalités calédoniennes, vaccination de médecins, ce mercredi matin, au Médipôle. ©Loreleï Aubry / NC la 1ere

Les représentants des institutions ont symboliquement ouvert le ban des vaccinations anti-Covid en Nouvelle-Calédonie, mercredi, au Médipôle. La campagne est lancée. Gratuite et non obligatoire, elle concerne en premier lieu des publics prioritaires ciblés. Mode d'emploi !

Le 18 mars 2020, la Nouvelle-Calédonie détectait ses deux premiers cas de Covid-19. Dix mois plus tard, le pays décompte 44 cas, sans décès sur le Caillou. Il ne constate pas de circulation locale du virus. Il contrôle les entrées sur le territoire à travers un système contraignant de quatorzaine. Et il lance sa campagne de vaccination.

Le reportage de Dave Wahéo-Hnasson et Cédric Michaut :


«Montrer l'exemple»

Premières concernées, mercredi matin, au Médipôle, des personnalités calédoniennes qui ont eu la primeur des vaccins réceptionnés le 8 janvier. Afin, disent-elles, de montrer l'exemple. Il s'agit par exemple de Thierry Santa président du gouvernement et des membres de l'exécutif, de Roch Wamytan président du Congrès, Sonia Backès présidente de la province Sud, Daniel Cornaille président du Césé ou Justin Gaïa président du Sénat coutumier.

Images de Loreleï Aubry :

 

Priorité aux plus exposés

Dans la foulée de cette annonce symbolique, et douze jours après l'arrivée des doses, la stratégie vaccinale de la Calédonie à l'heure actuelle a été expliquée. Comme prévu, le gouvernement a voulu l'adapter au contexte épidémiologique local, à savoir cette absence de circulation du virus. Trois objectifs visés, et autant de catégories de publics qui doivent accéder successivement à la vaccination :

  • protéger les personnes en première ligne (2 500 personnes, et les voyageurs dont le nombre ne peut pas être anticipé, précise le gouvernement);
  • protéger les plus fragiles et les plus exposés (ce serait environ 104 000 personnes);
  • immuniser le plus grand nombre (97 000 personnes).

Phasage

Sont donc prioritaires, en phase 1, les personnes les plus exposées, au contact des voyageurs, les personnels de santé «de première ligne» (dont celles et ceux  qui interviennent durant les quatorzaines)... 
En phase 2, a-t-il été ajouté ce matin, la vaccination concernera les personnes âgées, les pensionnaires et personnels de maisons de retraite, les personnes risquant de développer des complications, ou encore les personnels de santé qui n’auront pas bénéficié du vaccin durant la phase 1.
La phase 3 concernera les autres habitants, de plus de seize ans. Il est estimé que 60 à 65 % des Calédoniens doivent être vaccinés afin d'immuniser l'ensemble de la population.

Exclus

«A ce stade, sont exclus de la vaccination les enfants de moins de seize ans et les femmes enceintes et allaitantes», précisent les autorités. «Des contre-indications existent aussi pour les personnes qui ont des antécédents de manifestations allergiques graves, une infection en cours, un antécédent de Covid-19 de moins de trois mois ou une autre vaccination dans les quinze jours précédents.»

Lancement de la campagne de vaccination anti Covid 19 en Calédonie, 20 janvier 2021
Voici un flacon de vaccin, ce qui représenterait jusqu'à six doses. ©Loreleï Aubry / NC la 1ere

«160 vaccinations par jour»

Au sein de l'unité de vaccination, aménagée au sein du Médipôle, l'équipe médicale est sur le pied de guerre (pas d'autre centre pour l'instant). 160 personnes en moyenne par jour seraient vaccinées.

Non pas 7 000, mais plus de 8 500 personnes

Signalons que la quantité de flacons disponibles permet d'administrer plus de 17 000 doses, plutôt que 14 000 : «chaque flacon permet de reconstituer six doses» du vaccin @Comirnaty produit par Pfizer / BioNTech, «et non cinq comme initialement prévu.» De quoi vacciner plus de 8 500 personnes en l'état des stocks. A raison de deux injections par patient, espacées de trois semaines.
Une précision pour celles et ceux qui envisageraient de voyager (pour motif impérieux) après s'être fait(e) vacciner : le protocole «nécessite un délai minimum de 35 jours entre la première injection et la date du voyage».

Covid : Justin Gaïa, président du Sénat coutumier, encourage à se faire vacciner, 20 janvier 2021
Au centre de la photo, Justin Gaïa, président du Sénat coutumier, encourage à se faire vacciner. ©Loreleï Aubry / NC la 1ere

Appel aux coutumiers

Au nom du Sénat coutumier, Justin Gaïa encourage les Calédoniens en général, et les coutumiers en particulier, à se faire vacciner pour le bien du pays. Sonia Backès souligne quant à elle que les vaccins ont été distribués gratuitement par l’Etat, et que la Calédonie n’a pas été mise à l’écart du fait d'être Covid-free.

Situation particulière

Thierry Santa rappelle que la Calédonie ne se trouve pas dans la même situation d’urgence que les pays et territoires où la pandémie sévit. Et bénéficie donc d'un relatif confort pour faire vacciner sa population. La livraison du 8 janvier va servir pour la première phase de la stratégie, et un peu de la deuxième. Pas de visibilité sur les prochains "arrivages". 

Lancement de la campagne de vaccination anti Covid 19 en Calédonie, 20 janvier 2021
L'attestation de vaccination. ©Loreleï Aubry / NC la 1ere

Côté pratique

  • La vaccination est effectuée par un médecin, ou un infirmier supervisé par un médecin.
  • Il faut présenter une pièce d'identité.
  • On peut quitter le centre quinze minutes après l'injection.
  • Un certificat de vaccination est remis suite à la première injection.
  • Un numéro vert, le 05 00 33, est en place pour répondre aux questions sur le sujet, du lundi au vendredi de 8 heures à 17 heures.
  • Une plateforme de pré-inscription en ligne doit être lancée «prochainement»

L'information officielle sur la vaccination en Calédonie est à retrouver sur un site dédié : cliquer www.gouv.nc/info-vaccination.

L'invité du JT

Médecin de la DASS, le Dr Michel Belec était mercredi soir l'invité du journal télévisé.
Son entretien avec Yvan Avril :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live