Des publicités sensibilisent aux dangers du numérique sur la santé sexuelle

santé
Les conseils portent notamment sur la mise en place d'un contrôle parental.
Les conseils portent notamment sur la mise en place d'un contrôle parental. ©Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie
L’Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie vient de lancer la deuxième partie de sa campagne de communication sur les dangers d’Internet sur la santé sexuelle. Une problématique qui touche bien souvent les jeunes.

Elles s’affichent, depuis quelques jours, en ville ou dans les salles obscures. Des publicités pédagogiques, produites par l’Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie, sont diffusées pour sensibiliser sur un thème particulier : les dangers d’Internet sur la sexualité. Un risque qui concerne notamment les enfants et les adolescents. Ceux-ci peuvent être confrontés à la pornographie et au cyber-harcèlement.

À la sortie d’un collège de Nouméa, un groupe d’enfants discute en attendant le bus. Le visage poupon, Mathieu, 11 ans, explique recevoir régulièrement des messages à caractère sexuel provenant de comptes automatisés sur les réseaux. "On s’abonne pas en retour. Mais après, eux, ils envoient des photos choquantes. Vu que nous, on aime bien regarder tous les messages, on regarde."

À moins d’une centaine de mètres, les élèves du lycée voisin sortent pour leur pause cigarette. À seulement 16 ans, Pelisio, n’est pas du genre timide. Selon lui, la pornographie est omniprésente en ligne. "On en voit partout, vraiment partout. C’est très souvent choquant."

"Ce qui est important pour les jeunes, c'est leur image"

Plus choquant encore, une tendance récente baptisée le revenge porn. Elle consiste à publier sans consentement des photos intimes d’une personne. Le phénomène a touché directement un ami de Pelisio. "Lui a envoyé des photos comme ça. Et puis, sa copine quand il l’a largué, elle a tout balancé. Il s’est fait afficher. Il est en dépression."

D’après un récent sondage, plus d’un quart des jeunes Français auraient déjà vu en ligne des photos intimes volées. Une pratique potentiellement destructrice selon le pédopsychiatre, Bruno Calendreau. "Ce qui est important pour les jeunes, c’est leur image. Le numérique est aussi important que leur image de tous les jours, explique le spécialiste. Donc bien évidemment si cette image numérique est attaquée, agressée par d’autres jeunes qui cherchent à leur nuire, on peut aboutir à des situations dramatiques."

L’impact du numérique sur la sexualité semble attirer l’attention de l’exécutif. C’est pourquoi l’Agence sanitaire et sociale lance sa campagne de prévention sur ce thème. Les publicités apportent notamment des conseils sur le contrôle parental à mettre en place pour limiter l’accès aux sites pornographiques.

Ecoutez le reportage de Valentin Deleforterie.

Ecoutez le reportage sur l'impact du numérique sur la sexualité.