nouvelle calédonie
info locale

Disparition de Jacques Chirac : comment va se traduire le deuil national ?

hommage
Lundi a été décrété journée de deuil national en hommage à l’ancien président de la République, disparu jeudi. Mais qu’est-ce que ça signifie concrètement pour le quotidien des Calédoniens ? Une dimension surtout symbolique, à lire la circulaire diffusée auprès des services de l’Etat par le Premier ministre, Edouard Philippe.
 

Minute de silence à 15 heures

Les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments et édifices publics, ce 30 septembre - voire avant pour certains. Un moment de recueillement sera observé à 15 heures. Et les enseignants qui le souhaitent pourront évoquer en classe la mémoire de l’ex-chef de l’Etat. Mais aucune cessation d’activité n’est prévue : lundi, il y a aura bien cours, et les administrations fonctionneront.

Le point de Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann dimanche : 
©nouvellecaledonie
 

Registres de condoléances

A noter qu'à partir de ce lundi, un registre de condoléances est ouvert à Nouméa dans le hall de la province Sud, «aux Calédoniens qui souhaitent s’exprimer pour saluer la mémoire de l’ancien président de la République». Même chose à la mairie de Poya
Publicité