Où en est la «zone à risque» de coronavirus ?

coronavirus
La «zone risque coronavirus» inclut désormais l’ensemble de l’Italie (où l’OMS décomptait 2502 cas mercredi soir), l’Iran (2336), l’Allemagne (196), l’Espagne (151) et l’Egypte (deux). Sans oublier la Chine continentale, Hong-Kong, Macao, Singapour et la Corée du Sud. C’est ce que signale le gouvernement en précisant que les voyageurs revenant de ces pays font l’objet, à Tontouta, d’un questionnaire complémentaire et d’un contrôle de l’état de santé.
 

Une quarantaine de suivis téléphoniques

Depuis le 28 janvier, cette procédure a concerné 133 personnes revenant de Chine, 131 de Singapour, 28 d’Italie, neuf de Corée du Sud, quatre d’Espagne et trois d’Allemagne. La moitié étant des résidents calédoniens. Et au mardi 3 mars, 43 personnes faisaient l’objet d’un suivi téléphonique par les Affaires sanitaires et sociales. Autre chiffre : 141 appels ont été traités depuis la mise en place du numéro vert d’information sur le virus (05 02 02 de 8 heures à 16h30, du lundi au vendredi).
Rappelons qu’à ce stade, aucun cas n’a été confirmé en Nouvelle-Calédonie.