État d’urgence sanitaire, le Covid free "fini", le point sur les cas et la vaccination : l’actu à la 1 du jeudi 9 septembre 2021

l'actu du matin
Actu 1 9 septembre 2021
©NC la 1ere
L’essentiel de l’actualité calédonienne ce matin : l'état d'urgence sanitaire décrété, la vie après le Covid free, l'évocation des cas Covid ou encore l'afflux dans les sites de vaccination.

Etat d'urgence sanitaire

Le confinement et ses obligations sont en place depuis mardi midi, en Nouvelle-Calédonie. Une situation encadrée par un décret gouvernemental sur l’état d’urgence sanitaire qui a été adopté hier, à Paris. Cette déclaration vaut pour un mois. C'est la période prévue par le code de santé publique.

Mais l'Assemblée nationale a donné mardi un premier feu vert à une prorogation, jusqu'au 15 novembre, de l'état d'urgence sanitaire dans la grande majorité des territoires ultramarins, durement touchés par la crise Covid.

Cette extension permet notamment d'instaurer ou de maintenir des mesures de couvre-feu et de confinement. Le Caillou a été ajouté à la liste par un amendement du gouvernement adopté en séance. "Cette épidémie constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population", a justifié l'exécutif. Le projet de loi passe ce jeudi au Sénat.

 

Covid free, c'est fini

La Calédonie dit adieu à son précieux statut de Covid free. Il "s'est envolé avec les cas autochtones que nous avons. Nous ne serons plus Covid free, nous vivrons avec ce virus", a estimé hier le Dr de Greslan du CHT lors du point presse au gouvernement. 

 

Un décompte de plus en plus compliqué

Les chiffres et la diversité des cas ne laissent en effet aucun doute : le virus circule désormais chez nous. Hier après-midi, seize cas étaient confirmés au Médipôle, dont six personnes en réanimation. S'ajoutaient les Calédoniens positifs aux tests antigéniques. Quatorze à Lifou, deux à Maré, deux dans les équipes de la SLN à Doniambo, un à Népoui commune de Poya, un à Houaïlou, un à La Foa. Mais sans doute d’autres déjà identifiés ou qui vont l’être dans les prochaines heures.

On le voit bien, le décompte devient de plus en plus compliqué à tenir avec précision. Et les campagnes de dépistage vont s’accélérer dans les prochains jours. Le gouvernement faisait état hier d’une capacité de 800 tests PCR par jour en Calédonie.

Retrouvez ici ces annonces successives et toute l'évolution de la situation mercredi 8 septembre : 

Aujourd'hui, nouveau direct numérique sur ce site, dès 8h30.

Quelle prise en compte ?

Chaque cas détecté entraîne des réactions : 

  • Aux Loyauté, isolement des personnes Covid +, demande de réquisition des hôtels pour permettre cet isolement plus facilement et transfert aujourd’hui, au Médipôle, de sept patients des îles qui présentent des facteurs de risque.
  • La SLN a engagé une vaste campagne de dépistage.
  • Les tests et vaccinations s’accélèrent dans le Nord, au CHN de Koné, à ses antennes de Poindimié et Koumac, et dans les quinze centres médico-sociaux. Le Nord qui propose déjà un rappel de vaccin avec troisième injection pour certains publics.

La vaccination a le vent en poupe 

L'annonce soudaine que le virus circulait a provoqué un véritable afflux dans les différents centres de vaccination. Les files d’attente atteignaient parfois plusieurs heures. Hier, la province Sud à elle seule annonçait 2 850 vaccinations dont 1 500 au nouveau vaccinodrome de Ko We Kara et un millier sur le site de Téné, à Bourail. 

Il était question de 300 injections aux Loyauté. Médecins libéraux et pharmaciens peuvent d’ailleurs désormais vacciner à Lifou.

 

Pour les mineurs qui se font vacciner

Rappelons que la vaccination est ouverte à tous à partir de douze ans. Avec des règles particulières pour les mineurs :

  • Entre douze et quinze ans, seul l’accord d’un des parents et la présence d’un des deux parents ou d’un accompagnant majeur est obligatoire.
  • A partir de seize ans, l’autorisation parentale est supprimée, seul le consentement du mineur doit être recueilli. La présence de l’un des deux parents est recommandée, mais n’est plus obligatoire. Et pour tous, mineurs et majeurs, pièce d’identité obligatoire.

Gare aux contrôles !

N’oubliez plus votre attestation. Les contrôle ont massivement commencé, afin de s’assurer que les Calédoniens ne circulent que pour de bonnes raisons. Les contrevenants encourent des amendes de 15 000 F pour commencer, qui peuvent dépasser les 400 000 F en cas de récidives multiples. Ici notre rappel détaillé des règles pour le confinement :

Le port du masque est l’une des obligations. Le manquement peut être verbalisé. Pas de pénurie à venir, rassure le gouvernement qui va de nouveau légiférer pour limiter les prix de masques et gels hydrologique.

L'Invité de la matinale

Comment bien vivre le confinement et faire le deuil du Covid free ? On en parlait avec l’Invité de la matinale. Charlotte Mestre a reçu le psychologue Grégoire Thibouville. 

Dakata

Ce soir, à 20 heures, l’émission Dakata sera entièrement consacrée à la pandémie, sur NC la 1ere télé. Le variant Delta est arrivé brutalement, comment y faire face médicalement ? Comment le traiter ? Et quelles sont les perspectives ? Deux médecins accompagneront Nathalie Daly pour tenter de répondre à ces questions et vous pouvez poser les vôtres sur notre page Facebook. 

Attention au vent et à la houle

Pour changer de sujet, attention à la vigilance jaune en cours dans 19 communes : toute la façade Ouest, du Mont-Dore jusqu'à Poum, l'île des Pins, Belep, Ouégoa et Pouébo. L'alizé doit se renforcer aujourd'hui et la houle, s'amplifier. 

  • Vigilance jaune vent fort : Belep, Pouebo, Ouégoa, Poum, Koumac, Kaala-Gomen, Voh, Koné, Pouembout, Poya, Bourail, Moindou, La Foa, Boulouparis, Païta.
  • Vigilance jaune forte houle : Bourail, Moindou, La Foa, Boulouparis, Païta, Dumbéa, Nouméa, Mont-Dore, île des Pins.