L'ex-Premier ministre du Vanuatu comparaît pour corruption

océan pacifique
Charlot Salwai, ex-premier ministre du Vanuatu, novembre 2016, photo libre de droit
Charlot Salwai en novembre 2016. ©R. Farrell
Charlot Salwai devant la justice. Lundi, celui qui fut Premier ministre du Vanuatu jusqu'en avril dernier a comparu au tribunal de première instance de Port-Vila, avec deux ministres de son gouvernement et un ex-député. Ils sont accusés de corruption et versement de pots-de-vin.
Lundi après-midi, le précédent Premier ministre du Vanuatu a comparu devant le tribunal de première instance de Port-Vila avec deux anciens ministres et un ex-député. Charlot Salwai, actuel vice-leader de l'opposition, a dirigé le gouvernement de février 2016 à avril 2020.
 

Quatre prévenus

Il était accompagné de Jérôme Ludvaune et Matai Seremaiah, qui détenaient respectivement les porte-feuilles de la Santé et de l'Agriculture. Et de Tom Korr, qui représentait au Parlement la circonscription des îles Futuna, Aniwa et Erromango.
 

Plainte portée par l'actuel vice-Premier ministre

Cette audience préliminaire fait suite aux allégations de corruption et de pots-de-vin à leur encontre. L'année dernière, Ishmael Kalsakau, ancien dirigeant de l'opposition et actuel vice-Premier ministre, a en effet accusé les quatre hommes politiques d'avoir influé sur certains députés en novembre 2016.
 

Motion de censure

Et d'avoir ainsi fait échouer une motion de censure déposée contre Charlot Salwai, en convainquant les auteurs du texte de retirer leur signature. Le tribunal doit rendre son verdict le 29 juillet. Rappelons qu'en fin d'avril 2020, Bob Loughman a été désigné nouveau Premier ministre du Vanuatu, suite au renouvellement du Parlement dans un contexte de Covid-19 et d'après catastrophe naturelle.