Une formation de mécanicien aéronautique sans quitter la Calédonie

transports
Convention pour une formation aéronautique en alternance, juin 2020
©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
La province des Îles a signé une convention qui va permettre à trois stagiaires de Nouvelle-Calédonie d'être formés en alternance, trois ans durant, dans les ateliers de la compagnie Air Loyauté.
Partir en Métropole n'est pas dans ses projets. Mais avec un bagage solide en mécanique, son rêve de travailler dans l’aéronautique va tout de même devenir une réalité : François Hnyeillitr fait partie des stagiaires sélectionnés pour une formation en alternance sans quitter la Calédonie, auprès d'Air Loyauté. Les trois îliens ont été sélectionnés par l’Epife, l’organisme de formation professionnelle de la province Îles.
 

«Obtenir une licence de technicien aéronautique»

Conscient du privilège, ce jeune originaire d’Ouvéa souhaite mettre toutes les chances de son côté. «J’ai un bac génie mécanique et un BTS maintenance industrielle, énumère François. J’ai toujours voulu me diriger vers l’aéronautique mais c’était compliqué, pour moi, de partir en France. Avec cette formation, c’est l’occasion de m’accrocher après toutes ces années difficiles. Je souhaite obtenir une licence de technicien aéronautique.»
 
Appareils Air Loyauté, juin 2020
©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
 

Qualifiante

La formation qualifiante, d’une durée de trois ans, permet aux étudiants d’apprendre des tâches simples dans la maintenance des appareils Air Loyauté. En alternance, les stagiaires pourront s’exercer directement dans les ateliers de la compagnie des îles. Une formation avec un contenu rigoureux, des protocoles à respecter. Le métier de mécanicien aéronautique a ses exigences, la vie des passagers est en jeu.
 

Obligation de sécurité

«Air Loyauté fait voler des Twin otter. C’est au maximum 21 personnes que nous transportons à bord», rappelle Benoît Gourand, le directeur technique de la compagnie. «Les procédures exigent la plus grande précaution. Exemple : le mécanicien qui va changer une roue doit faire son travail suivant les règles. De manière à pouvoir assurer la sécurité de nos passagers.»
 

Effort financier

L’ouverture de cette formation aéronautique répond à un besoin. La volonté de la province Îles de former ses jeunes, dans les installations d’Air Loyauté, et de leur permettre de prétendre à un emploi après le cursus. L’effort budgétaire est conséquent. Coût de l’opération : plus de 25 millions CFP en tout.
 
Convention pour une formation aéronautique en alternance, juin 2020
©Cédrick Wakahugnème / NC la 1ere
 

«Soutenir notre jeunesse»

«La compagnie est amenée à s’agrandir pour répondre au désenclavement des îles», assure Robert Kapoéri, le premier vice-président de la Pîles. «Cette formation répond à une attente. Nous avons voulu qu’elle se fasse localement. Nous somme dans cette dynamique de soutenir notre jeunesse.»
 

En pleine hausse d'activité

Une formation qui tombe à point nommé. Air Loyauté connaît actuellement une augmentation de son activité. L’occasion, pour la compagnie, de tirer son épingle du jeu en formant un personnel qualifié.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live