Fortes pluies, vigilances et conséquences

météo
Sortie Nord de Bourail inondée RT1 coupée
Sortie de Bourail, l'après-midi du mardi 16 août. ©Nismo RWX
Le déluge, sur la Nouvelle-Calédonie. Les services météo évoquent un "épisode pluvio-orageux remarquable par sa durée se produisant une à deux fois par an". A 16 heures, neuf communes de la Grande terre étaient toujours placées en vigilance orange. De nombreuses axes étaient impraticables, entraînant des annulations, en termes de transport en commun ou de camp de vacances. Des centres d'accueil ont été déployés.

MISE A JOUR DE 17H20

En fin de journée, la Sécurité civile signalait la RT1 coupée dans les deux sens sur les entrées et sorties des village de La Foa, Bourail, Pouembout, Koné et Koumac. Et les axes routiers suivants qui sont impraticables : 

  • Houailou-Bourail
  • Houaïlou-Ponérihouen
  • Houailou-Kouaoua
  • Canala-Thio
  • Boulouparis-Thio
  • Hienghène-Pouébo
  • Pouébo-Ouégoa
  • Koumac-Poum.

Episode "remarquable"

Les enfants étaient prêts à monter dans le bus à Nouméa, ce mardi matin, quand la décision est tombée : camp en Brousse annulé, pour ces petits vacanciers pris en charge par une association. La raison ? Les pluies diluviennes qui s'abattent sur la Calédonie depuis la nuit de lundi à mardi, et les conséquences redoutées sur le réseau routier. Bref : nous voilà confrontés à un pisode pluvio-orageux remarquable par sa durée se produisant une à deux fois par an", comme dit Météo-France NC. Pas d'amélioration attendue avant jeudi matin, signalait mardi midi Christine Esposito, prévisionniste à Météo France NC. 

Christine Esposito, prévisionniste à Météo-France NC, par Cédrick Wakahugnème

Les avis de vigilance

La vigilance orange décrétée lundi en fin de journée a été reconduite ce mardi. A 16 heures, neuf communes étaient encore en vigilance orange pour pluies et orages :

  • Houaïlou,
  • Kouaoua,
  • Canala,
  • Farino,
  • Sarramée,
  • Thio, Yaté,
  • le Mont-Dore
  • et l'île des Pins.

En cause, un minimum dépressionnaire, qui circulait alors au Sud de Nouméa. "Il est associé à de l'air instable et humide qui a causé un épisode de fortes pluies généralisées sur le pays", décrypte Météo-France NC. 
Sans oublier un bulletin spécial lagon: vers 17 heures, avis de grand frais sur les lagons Sud et Est.

Les routes coupées

Côté pratique, des axes routiers se sont retrouvés coupés à plusieurs endroits ce mardi, sur les deux côtes et dans le Nord. Y compris des routes principales, comme la RT1 dans l'après-midi, au Sud de La Foa, au Nord de Bourail ou encore au Sud de Pouembout.

NORD

A 16 heures, la RT1 était (comme régulièrement) submergée à Pouembout. L'eau continuait de monter au Sud du village. Avec ce message de la mairie : "Il ne sert à rien d'essayer de passer coûte que coûte ! Deux véhicules en ont déjà fait les frais entre 14 heures et 16 heures et sont restés bloqués au milieu de la route inondée."

Le pont de Chagrin à la sortie de Nord de Koumac était dès ce matin impraticable avec la montée des eaux. Dans l'après-midi, la route était toujours coupée entre Poum et Koumac à Néhoué.

Route coupée à Néhoué, entre Koumac et Poum, le 16 août 2022
Route coupée à Néhoué, entre Koumac et Poum, l'après-midi de ce mardi 16 août. ©Jean Favier

Autre route inondée, celle menant à l’entrée du village de Ouégoa. A Hienghène, bac de la Ouaième fermé à la circulation. Inondée, la passerelle de Méré entre Kouaoua et Houaïlou. Prudence à Canala : pont de la Tenda quasiment impraticable avec la montée des eaux, comme le pont de Nonhoué.

Route coupée à Canala, ce mardi 16 août, Gelima
Du fait de pluies diluviennes, le pont de Gelima, à Canala, mardi 16 août 2022. ©Betty Nedenon

Voyez aussi ce classique, l’accès aux grottes de Koumac inondé, mardi matin :

SUD

A Bourail, les pompiers dressaient à la mi-journée un point de situation : 

  • RT1 bloquée au niveau de la Cigogne ;
  • pas possible de passer les radiers Brésil, Pantaloni, de Nessadiou et de Téné;
  • pont de La Ary (Taraudière) bientôt inaccessible ;
  • entrée de Nekou inondée.

RM1 coupée à Thia La Foa
Mardi matin, la RM1 a été coupée dans les deux sens à Thia, sur la commune de La Foa. ©Djahrima et Nehiti

Dès le matin, le SIVM Sud (syndicat intercommunal à vocation mixte de la région de La Foa) signalait plusieurs routes submergées et impraticables à 7h30. 

Et en milieu d'après-midi, alors que la RT1 était coupée au Sud de La Foa, la mairie a prévenu : "La commune est traversée par des pluies diluviennes. De nombreux axes routiers sont submergés et ne sont plus circulables. Il appartient à chacun d’entre nous d’avoir un comportement prudent et responsable. La RT1, au niveau de la passerelle Marguerite ainsi que d’autres ouvrages ne doivent pas être franchis dans ces conditions."

Avec ces conseils de prudence : "Ne vous déplacez qu’en cas de nécessité. Ne franchissez pas, à pied ou en voiture, les ravines ou les rivières en crues ou qui peuvent l’être soudainement ainsi que les radiers ou routes submergés. Tenez les enfants à distance des caniveaux, ravines et rivières qui peuvent à tout moment déborder."

Les transports perturbés

Côté transport en commun, toutes les dessertes de bus Raï ont été suspendues pour ce mardi.

La rotation du Seabreeze vers Belep de ce jour a été reportée à ce mercredi.



Les centres d'hébergement

A La Foa, la mairie orientait vers le centre socioculturel les personnes sinistrées, ou bloquées par les inondations d'axes routiers.

A Bourail, les automobilistes bloqués sur la commune ou les personnes victimes des intempéries peuvent trouver refuge au camp de Nandaï pour la partie Nord et à la salle polyvalente pour la partie Sud.

A Thio, des centres d'accueil ont été ouverts au village dans le centre culturel Xwa Mara, à la maison de l'Apath et à la salle dédiée au CE de la SLN. Mais aussi le local de la SNSM pour les gens de Thio mission, les quartiers et les tribus alentours.
Prévoir à manger. Numéros d'urgence : 94 63 50 (deuxième adjoint au maire) ; 70 11 77 (permanence d'adjoint); 78 38 90 (pôle population), 83 09 47 (responsable du centre de secours et d'incendie).

Attention, écrit la mairie, "le risque de submersion marine est très forte au moment de la marée, il est fortement conseillé d'évacuer les habitations dans la zone côtière basse"

L'impact sur l'OPT

"À la suite des fortes pluies survenues ce mardi, certains de nos services sont actuellement perturbés", prévenait l'OPT mardi après-midi :

  • agences de Népoui, à Poya, et de Houaïlou fermées. D’autres agences susceptibles de fermer également en fonction de l’évolution de la situation.
  • pas de tournées de poste mobile dans les communes suivantes : Bourail, Thio, Boulouparis, Canala, Koné, Pouembout, Voh, Kaala-Gomen, Poya, Ouegoa, Poum, Koumac, Yaté.

Les cultures

Des hectares de grandes cultures et de maraîchage sous les eaux entre Bourail et Moindou, c'est le constat de l'antenne FNSEA en Nouvelle-Calédonie.

Culture sous l'eau entre Moindou et Bourail.
Culture sous l'eau entre Moindou et Bourail. ©Facebook FNSEA-NC

Les cumuls marquants

Cette dégradation carabinée du temps a engendré d’importants cumuls en douze heures :

  • Ouégoa : 275,9 mm (durée de retour 50 ans)
  • Kouaoua : 248,1 mm (durée de retour 5 ans)
  • Ponérihouen : 215,8 mm (durée de retour 2 ans)
  • Canala : 199,0 (durée de retour comprise entre 2 et 5 ans)
  • Pouébo : 173,5 mm (durée de retour comprise entre 2 et 5 ans)

Mais aussi :

  • Thio : 133,5 mm
  • Boulouparis : 102,2 mm
  • La Foa : 111,1 mm
  • Nouméa : 50,7 mm

Les rafales

Ce mardi, de violentes rafales ont été enregistrées dans le Grand Sud :

  • montagne des Sources : 147 km/h ;
  • usine du Sud (station PRNC) : 92 km/h ;
  • rivière Blanche : 89 km/h.

Ailleurs, à l’exception du Grand Nouméa, les rafales ont soufflé à plus de 50 km/h.