publicité

Le grand débat national organisé aussi en Nouvelle-Calédonie

Les citoyens, élus, institution et associations sont invités à participer au grand débat national explique le Haut-Commissariat de la République dans un communiqué publié ce jeudi.

  • Caroline Moureaux (avec communiqué Haut-Commissariat de la République)
  • Publié le
Le « grand débat national » doit permettre à tous les français de débattre de questions essentielles, traitant de leur quotidien comme de notre avenir à tous. 
Les Calédoniens n’avaient pas été invités à la rencontre avec les Outre-Mer organisée par Emmanuel Macron à Paris le 1er février dernier, mais ils peuvent tout de même participer au débat. 


Participer en ligne

Ainsi, depuis le 15 janvier, chaque citoyen peut contribuer directement en ligne sur la plateforme www.granddebat.fr. Ils peuvent y répondre aux questions qui sont posées sur les 4 grandes thématiques du débat ou d’envoyer une contribution personnelle. Les contributions peuvent aussi être adressées par courrier postal à Grand Débat National - BP 70 164 - 75326 Paris Cedex 07.
 

Des réunions locales

Par ailleurs, les citoyens, élus, institutions et associations de Nouvelle-Calédonie sont invitées à organiser des réunions d’initiatives locales explique le Haut-Commissariat. Pour cela il suffit de s’enregistrer sur le site www.granddebat.fr, la démarche est facilitée par la mise à disposition d’un kit méthodologique. 

Un communiqué qui paraît au lendemain de la publication d’un courrier de trois parlementaires calédoniens. Philippe Dunoyer, Philippe Gomès et Gérard Poadja, ont écrit à Emmanuel Macron pour réclamer la mise en place de cahiers de doléances en Nouvelle-Calédonie. Des registres déjà mis en place par la mairie du Mont-Dore.
Pas question cependant de registres de doléances dans le communiqué du Haut-Commissariat. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play