Hôpital sous tension, feux, obligation vaccinale, confinement : l'actu à la 1 du lundi 20 septembre 2021

l'actu du matin
Actu 1 lundi 20 septembre
©NC la 1ere
L'essentiel de l'actualité en Calédonie, c'est le Médipôle confronté à la prise en charge des patients Covid, les feux de brousse qui se succèdent, la vaccination obligatoire pour les voyageurs et les contingences du confinement, de la vie en petit appartement au changement dans les horaires de bus.

Le Médipôle en surcharge

Week-end compliqué, sur le front de l’épidémie. Au moins huit morts de plus pour un total de 22 décès depuis le 6 septembre - c’est le dernier bilan officiel, même s’il est daté de… samedi. Le Médipôle est surchargé. Face à l'afflux de patients, des malades demandant une lourde prise en charge, il a dû pousser les murs : ouvrir les services, effectuer des transferts à la clinique Kuindo-Magnin et monter le nombre de places à environ 300 patients Covid +. 

Visite gouvernementale

Une délégation de membres du gouvernement a pu s'en rendre compte hier après-midi. "C’est à la limite une situation de guerre", a déclaré Le président, Louis Mapou. En saluant le travail de soignants "compétents""très humains" et qui "connaissent bien les gens de chez nous".

L'armée en renfort

Autre soutien, celui des forces armées… En attendant l'arrivée de la réserve sanitaire, deux médecins militaires, quatre infirmiers et un aide-soignant sont affectés dans une unité Covid du CHT.

 

Le service de réanimation vu de l'intérieur

Ce même week-end, une quarantaine de personnes étaient prises en charge en réanimation. Un service à flux tendu, dont le fonctionnement sous Covid est à retrouver dans ce reportage :

 

Point presse à 14 heures

A noter aussi, au moins une quarantaine de personnes guéries. Prochain bilan cet après-midi : le point presse Covid au gouvernement est prévu à 14 heures (à suivre en direct sur nos antennes), avec la vice-présidente, Isabelle Champmoreau, et le vice-recteur, Erick Roser.

Reprise des incendies

Ce week-end a aussi été marqué par les feux qui se succèdent. Par exemple hier au pic aux Morts côté Dumbéa-sur-mer, et à Karikaté, sur le littoral de Païta. Ou samedi, à Mouirange. La Calédonie est entrée dans la saison propice aux feux de brousse. La carte Prévifeu du jour signale cinq communes en risque extrême d’incendie : Voh, Koné, Houaïlou, Kouaoua et Canala. 

 

L'obligation vaccinale en vigueur pour les voyageurs

Pas de vaccin pas de vol. C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur le décret rendant obligatoire la vaccination pour toute personne entrant en Nouvelle-Calédonie. En plus d’un test PCR négatif, chaque passager à l’embarquement à Paris, ou depuis n’importe quel aéroport d’Outre-mer, devra attester d’une couverture vaccinale.

Des dérogations existent, pour les mineurs et les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour raisons médicales. Cette décision était attendue de l’Etat au moment de l’adoption par le Congrès, le 3 septembre, de l’obligation de vaccination en Nouvelle-Calédonie. Il s’agissait à l’époque de renforcer le sas sanitaire.

Une patiente Covid + témoigne

"Le vaccin m’a sauvé !" C'est le cri du cœur de Nathalie, 52 ans. Contaminée par le virus, détectée positive mardi dernier, elle est actuellement isolée à domicile et respecte un protocole sanitaire strict. NC la 1ere a recueilli son témoignage, à retrouver ce matin sur notre site et dans le journal de midi.

Où se faire vacciner aujourd’hui ? 


  • Vaccinodrome à Saint-Louis, à l’antenne de proximité de la mairie située côté mission, de 8 heures à 16 heures. 
  • Vaccinodrome à la mairie de Nouméa, de 8 heures à 16 heures.
  • Centre de Ko We Kara, de 8 heures à 18 heures.
  • Centre Cafat du Receiving, sur rendez-vous de 8 heures à 17 heures, et sans rendez-vous, de 17 heures à 19 heures. 
  • CMS de Boulari au Mont-Dore (sur rendez-vous), La Foa, l’île des Pins, Païta et Thio. 
  • Centre du Colisée de Bourail, de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16 heures (possibilité de transport en appelant le 05 00 53).
  • CMS de Canala, Poindimié, Touho, Kouaoua (de 13h30 à 16h30), Ponérihouen (de 8 heures à 11h30), Houaïlou, Hienghène (de 13h30 à 16h30), Pouébo, Ouégoa, Poum et Poya (de 13h30 à 16h30).
  • Vaccitrib’s à Lifou, maisons communes de Hapetra et de Hunetë, de 8 heures à 15 heures.

  • CMS de La Roche à Maré et de Wé à Lifou.

Depuis ce week-end, le Médipôle a fermé son centre de vaccination. Le service a été intégré à celui qui existe déjà à Ko We Kara, qui est désormais l'endroit dédié aux personnes allergiques. A Koné, le centre de vaccination du CHN à Koné déménage lui aussi. Ça se passe désormais en salle Au Pitiri. 

Changements d'horaires sur Tanéo

De nouveaux ajustements en vigueur à partir de ce matin sur le réseau Tanéo : les horaires changent sur les lignes de Dumbéa, de Païta et du Mont-Dore (à retrouver ici). Par ailleurs, réouverture de l’agence commerciale à Koutio, du lundi au vendredi, de 7h30 à 16 heures. 

Confinés dans quelques mètres carrés

La Calédonie entre dans sa troisième semaine de crise. Et le confinement, qui aurait dû s'arrêter ce soir à minuit, est prolongé jusqu'au 4 octobre. D'ici là, il faut s’occuper et trouver des activités pour toute la famille. Pas facile, quand on vit à plusieurs dans un petit appartement. Reportage à Magenta à retrouver sur notre site aujourd'hui et dans le journal radio de midi. 

Aide aux patentés et aux petites entreprises

La province Sud au chevet des patentés et des petites entreprises. Un plan d’urgence est mis en place pour les aider à passer le cap du confinement. Plus de 2 000 entreprises avaient bénéficié de cette aide lors du dernier confinement

L’invité de la matinale

L'aide aux entreprises, il en était question aujourd'hui dans l'Invité de la matinale, avec Thierry Santa, membre du gouvernement en charge du travail et de l’emploi.
A retrouver sur notre site.

"Questions pays" spécial Covid

Nouveau numéro spécial Covid-19 de l'émission radio Questions pays, après le journal de midi. La rédaction a décidé d’évoquer la situation sanitaire dans la région pacifique. Claudette Trupit sera avec le préfet de Wallis et Futuna Hervé Jonathan, le ministre  de la santé de Polynésie française Jacques Raynal et le directeur général adjoint de la CPS, Communauté du Pacifique, Cameron Diver.

Réa volante pour des patients polynésiens

En Polynésie, justement, un service de réanimation volant a été mis en œuvre ce week-end pour rallier Paris depuis Papeete. Un avion de ligne a été aménagé pour accueillir huit personnes en état d’urgence, évasanées alors qu’elles étaient en service de réanimation au CHPF. Ce type de mission avait déjà été réalisé entre les Antilles et Paris. Mais jamais encore un avion civil avec à son bord des équipes médicales dédiées n’avait été transformé en service de réanimation sur une si longue distance.

Melbourne toujours confinée

La ville australienne sortira du confinement fin octobre. Si l'objectif de 70 % de la population adulte vaccinée est atteint. C’est la "feuille de route" publiée hier par les autorités du Victoria. Avec le déconfinement viendrait la réouverture des bars et restaurants, en extérieur, avec jauge, et avec équivalence de pass sanitaire. Ce serait aussi la fin du couvre-feu.

L’état s’attend à une augmentation des cas mais affirme aussi qu’il doit commencer à apprendre à vivre avec le virus. Environ cinq millions d'habitants de Melbourne ont ordre de rester à la maison depuis le 5 août. Le sixième confinement depuis le début de la pandémie.

Quand la pandémie profite aux langues

Un effet positif de l’épidémie, à Guam. Des habitants ont profité de l'isolement forcé et de la distanciation sociale pour se mettre à étudier la langue de leurs ancêtres, le Chamoru. Une langue en train de mourir puisque seuls 20 000 des 168 000 habitats de l’île la parlent. Des cours et des séances de pratiques sont organisées depuis des mois avec des classes virtuelles, qui réunissent parfois des centaines d’étudiants.