"Il y a beaucoup de films qui arrivent" : le directeur du Cinécity fait le point sur la réouverture aux horaires habituels

cinéma
Cinécity
©Coralie Cochin

Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire, pour le moins compliquée dans les salles obscures, le cinéma de Nouméa a rouvert ses portes en ce début de semaine, aux horaires habituels, du lundi au dimanche. 

Les salles obscures du cinéma de Nouméa sont à nouveau accessibles depuis lundi 31 mai, tous les jours. Un retour au bon vieux-temps, qui s’explique notamment par la reprise de l’activité cinématographique en Métropole, le 19 mai dans le sillage du déconfinement. "Les films sortent sur les écrans métropolitains et sont disponibles pour notre marché. Que ce soit des films français, américains ou étrangers", lance le directeur du complexe Douglas Hickson.

Des films d’auteurs dans un premier temps

Si le calendrier de sortie des longs-métrage a été chamboulé à l’international avec la crise sanitaire, de nombreux films devraient arriver rapidement sur le territoire. "Dans un premier temps, ce seront des films d’auteurs", précise Douglas Hickson. 

Quant aux plateformes en ligne, dont le succès a été non négligeable pendant les différents confinements, le directeur du complexe l’assure : elles devraient modifier considérablement la situation du cinéma, "mais je ne crois pas que l’on mesure encore la totalité des effets. Il est certain que ça va réduire la fréquentation, mais notre espoir, c’est que la sortie cinéma restera".

"C’est un moment où on se consacre à une œuvre cinématographique"

Une habitude à reprendre, selon lui, après une année marquée par la crise sanitaire. "Tout le monde a mangé chez soi [pendant le confinement], mais tout le monde veut aller au restaurant. Le théâtre a été filmé, mais on a envie de voir des spectacles vivants et la sortie cinéma reste très différente", martèle Douglas Hickson. "C’est un moment où l'on sort de chez soi, où l'on se consacre à une œuvre cinématographique. Un moment où on est en totale symbiose avec les acteurs, certainement plus que lorsque l’on est chez soi." 

Douglas Hickson, directeur du Cinécity