Immersion au sein de la banque du sang du Médipôle

sang
©nouvellecaledonie
Ce mardi, c’était la journée mondiale des donneurs de sang. À cette occasion, nous avons été autorisés à suivre la chaîne des dons jusqu’à la banque du sang du Médipôle. Un service high tech qui fournit la Nouvelle-Calédonie ainsi que Wallis et Futuna.

Bienvenue au STS, le service de transfusion sanguine du Médipôle. C'est là que se trouve la banque du sang, qui fournit de la matière première aux hôpitaux publiques et aux cliniques privées de la Nouvelle-Calédonie, mais également de Wallis et Futuna. Autant dire que les besoins sont permanents.

Avec la récente mission de chirurgie cardiaque qui s'est déroulée sur le Caillou ces deux dernières semaines, le stock de poches de globules rouges était d'environ 200 unités au lieu des 500 habituelles. "Non seulement les stocks ne sont pas bons, mais en plus, certains groupes sont complètement manquant dans notre banque de sang", prévient Maxime Raz, hémobiologiste au Médipôle.

examens poussés

A+, O+, O-... les opérations ne doivent pas être entravées par un manque de sang transfusable immédiatement et sans aucun risque pour le receveur. « Les patients sont déjà connus, donc on peut déjà savoir leurs groupes sanguins et être dans une certaine perspective afin d’anticiper les transfusions. Mais pour cela, il faut avoir le stock nécessaire… C’est pourquoi on demande à la population de se mobiliser », explique Fabienne Valette, cadre de santé au centre de transfusion du Médipôle.

Une fois arrivés au STS, tous les échantillons des dons passent par des examens poussés, qui peuvent prendre jusqu'à 24 heures. "Cette machine, qui est parmi les plus sensibles du marché, nous permet de chercher les agents transmissibles par le sang, comme les hépatites, le VIH ou encore la dengue", précise Maxime Raz. Virus, bactéries, parasites, rien n'échappe aux professionnels de cette technologie micro-biologique. 

Ce n'est seulement qu'après avoir répondu aux différents critères de sécurité et de comptabilité que le sang peut être envoyé par automate dans le service concerné.

Don du sang

Mais sauver des malades est une chaîne dont le maillon principal reste le don. Si vous voulez être solidaire et donner votre sang, vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou alors téléphoner au numéro gratuit : 055 100. Pour plus de renseignements, consultez notre dossier ici.

Retrouvez également l'intervention de Gérard Joyault, président de l'association des donneurs de sang bénévoles de Nouvelle-Calédonie, invité sur le plateau de notre JT ce mardi :

©nouvellecaledonie