L’Avenir en confiance dénonce les propos de Daniel Goa

politique
Le président de l’Union calédonienne avait publié ce 20 avril un communiqué pour prendre position pour une quarantaine rallongée à vingt-et-un jours pour les passagers rapatriés en Nouvelle-Calédonie en cette période de crise du coronavirus. 
Daniel Goa qui prévenait l’Etat : «Toute tentative du haut-commissaire pour s’opposer à cette décision provoquerait une crise politique majeure et nous obligerait à demander à l’Etat son rapatriement.»
Des propos « inacceptables » pour l’Avenir en confiance qui rappelle à son tour dans un communiqué que « les Calédoniens ont fait le choix du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France » le 4 novembre 2018, que l’aide financière de l‘Etat permettra « d’assurer le paiement des salaires de pas moins de 20 000 Calédoniens » et que «  le Haut-commissaire de la République vient d’annoncer que la solidarité nationale s’appliquera pleinement en Nouvelle-Calédonie avec la dotation d’un grand nombre de masques en provenance de métropole ». 
L’Avenir en confiance qui invite enfin Daniel Goa à « faire preuve de modération et à respecter les institutions pleinement mobilisées dans la lutte contre le covid-19 ».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live